Questions-santé 2021 - septembre

Recherches de sources fiables sur les opérations en vasectomie

Question

Chère Madame, Cher Monsieur, Je cherche des documents, sites, associations (bref, toute sorte d'informations), au sujet des opérations en vasectomie, notamment sur sa réversibilité. Merci d'avance


Réponse

Bonjour,

Vous recherchez des informations sur la vasectomie et sur sa réversibilité.

Nous vous proposons tout d’abord plusieurs documents émanant d’établissements institutionnels :

- Assurance maladie : Stérilisation à visée contraceptive chez l'homme et chez la femme (13 novembre 2019)

Quelles sont les méthodes de stérilisation à visée contraceptive ?
La stérilisation chez l'homme : la vasectomie

Cette intervention chirurgicale consiste à couper ou obturer les canaux déférents qui partent de l'épididyme et vont jusqu'à la prostate. Le chirurgien y accède par une petite incision de la peau des bourses.
La vasectomie est pratiquée en structure de chirurgie ambulatoire sous anesthésie locale ou parfois générale. Les complications sont rares : hématome des bourses, infection, douleur au niveau des bourses.
Après vasectomie, le passage des spermatozoïdes vers la verge est impossible. Le sperme est dépourvu de spermatozoïdes ; on parle d'azoospermie.
Cette azoospermie n'est obtenue qu'après 8 à 16 semaines et une vingtaine d'éjaculations. Durant cette période, l'utilisation d'une contraception complémentaire est indispensable. Un spermogramme permet de vérifier l'absence de spermatozoïdes dans le sperme.
La vasectomie est permanente et irréversible. Elle ne modifie pas la qualité de la vie sexuelle (érection, éjaculation et plaisir sexuel). Elle ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles. […]

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/contraception/sterilisation-contraceptive-homme-femme

- Haute autorité de santé : Stérilisation à visée contraceptive chez l’homme et chez la femme. Recommandation de bonne pratique (Mis en ligne le 17 sept. 2019)

La loi n° 2001-588 du 4 juillet 2001 relative à l’interruption volontaire de grossesse et à la contraception précise que la stérilisation ne peut être pratiquée que sur une personne majeure. La même loi définit des conditions particulières pour les majeurs handicapés¹.
Chez la personne majeure, la loi ne prévoit pas de condition d’âge, de nombre d’enfants ou de statut marital.
[…]
Le recours à une opération restauratrice est possible mais le résultat aléatoire.

https://www.has-sante.fr/jcms/c_1752765/fr/sterilisation-a-visee-contraceptive-chez-lhomme-et-chez-la-femme

- Ministère des solidarités et de la santé : Stérilisation à visée contraceptive : livret d’information (août 2017)
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide_sterilisation_2017_bd.pdf

Des institutions professionnelles proposent également des documents d’information sur la vasectomie :

- La Société française d’urologie :

  • Vasectomie contraceptive : fiche info patient (maj nov 2018)

https://www.urofrance.org/sites/default/files/37_vasectomie_contraceptive_0.pdf

  • Contraception masculine : quelles (r)évolutions ? (21/12/20)

https://www.urofrance.org/base-bibliographique/contraception-masculine-quelles-revolutions#N1032A

- Revue Vocation Sage-femme : La vasectomie, une contraception occultée / Chloé Rostam. (Volume 16, numéro 126, pages 26-30, mai 2017)

Place de la vasectomie
Dans le monde, la vasectomie est anecdotique, bien que la contraception définitive dans son ensemble (masculine et féminine) soit la méthode la plus utilisée. En Europe, la stérilisation définitive masculine définit un gradient nord-sud. Au Royaume-Uni, 21 % des couples ont recours à une vasectomie (contre 8% à une ligature tubaire) [18] quand, en France, uniquement 0,8 % des femmes vivant en couple déclarent le fait que leur conjoint a subi une ligature des déférents [18].
La vasectomie est pourtant une méthode efficace. En France, il a fallu attendre 2001 pour qu’elle soit légalisée, la loi imposant aux hommes un délai de réflexion de quatre mois [19]. Deux techniques sont envisageables : chirurgicale classique ou technique sans bistouri. Leur efficacité est identique [20]. Toutefois, la seconde est moins douloureuse, avec des saignements, ainsi qu’un risque infectieux et d’hématome réduits.
En post-opératoire, le retour à une activité normale est rapide (trois jours), la reprise des rapports pouvant se faire dès le quatrième jour. Il faut toutefois attendre deux à quatre semaines pour renouer avec une activité sportive [9]. Il faut bien préciser aux patients que l’effet n’est pas immédiat juste après l’Intervention: l’action contraceptive ne serait obtenue qu’après 24 éjaculations.
Un spermogramme de contrôle est réalisé pour s’assurer du résultat. Cette méthode contraceptive présente cependant un très faible taux d’échecs (0,5-2 %) [20].
[…]
Malgré le caractère définitif de la vasectomie, seuls 1 à 6 % des hommes manifestent des regrets [24], essentiellement les moins de trente ans, sans enfant, ayant fait ce choix à l’occasion d’une grossesse ou après une rupture conjugale ou encore sous la contrainte de l’entourage [9]. Pour pallier cette éventualité, en France, la décision a été prise de proposer de façon systématique, sans obligation d’acceptation, la conservation de gamètes. Une chirurgie de reperméabilisation peut également être envisagée mais le taux de réussite, c’est-à-dire de grossesses spontanées, est très variable (26-70 % en fonction des études) [7]. Le dernier recours est l’assistance médicale à la procréation (AMP).
De leur côté, les professionnels manifestent aussi parfois des réticences. Le sujet suscite un intérêt limité et peu de praticiens réalisent cette intervention [25].
Le pendant féminin de la vasectomie, la stérilisation féminine à visée contraceptive, est bien plus répandu en France puisqu’elle concerne 3,8 % des couples contre 0,8% [18]. Pourtant la méthode par système Essure®, préconisée dans l’Hexagone, présente un IP de 0,5 % contre 0,2 % pour la vasectomie et son coût est estimé à 1 420-1 710 € contre 521 € [26].
L’importance de l’offre contraceptive féminine, la place encore mal définie de l’homme dans la maîtrise de la fécondité et le cadre entourant la stérilisation à visée contraceptive peuvent expliquer en partie le faible nombre de vasectomies réalisées en France. […]

https://www.em-consulte.com/article/1122122/article/la-vasectomie-une-contraception-occultee
Cet article est disponible dans son intégralité à la Cité de la santé sur la plateforme Em-premium et/ou à distance pour les abonnés de la Bibliothèque des sciences et de l’industrie.

L’intervention permettant la réversibilité de cette intervention s’appelle une vaso-vasostomie.

- Traitement chirurgical de l'infertilité masculine / N. Mentine, D. Chevallier. – 2013. - Traité des Techniques chirurgicales – Urologie [49509] de l’Encyclopédie médico-chirurgicale :

Techniques chirurgicales de la vasovasostomie
Vasovasostomie en un plan : technique de Schmidt [53]
Cette vasovasostomie se pratique essentiellement après vasectomie dans le cadre d'une reperméabilisation.
Le canal déférent est largement libéré. Le fascia déférentiel est repoussé sur 2 mm au niveau des deux tranches, les deux segments sont maintenus dans un clamp de Bonney.
Une anastomose terminoterminale est réalisée au fil monobrin non résorbable de polypropylène 9.0, doublement serti.
Le point de départ est postérieur. Il est total, il traverse muqueuse, musculeuse et séreuse.
L'anastomose comprend au total entre quatre et huit points séparés, prenant l'ensemble de l'épaisseur de chaque berge du canal déférent. Des points complémentaires peuvent être disposés sur l'adventice.
[…]
Résultats
Les taux de reperméabilisations rapportés dans la littérature ont été entre 76 et 98 %, et les taux de grossesses entre 35 et 57 % [55, 58, 59, 60]. Mais la réussite de la reperméabilisation est inversement proportionnelle à la durée d'obstruction. Ce taux fut ainsi de 97 % lorsque la durée était inférieure à trois ans, de 88 % entre 3 et 8 ans, de 79 % entre 9 et 14 ans et de 71 % s'il était supérieur à 15 ans. Concernant la grossesse, ces taux ont été respectivement de 76, 53, 44 et 30 % [61].
Il a été rapporté une différence significative au niveau des résultats obtenus après anastomose sous microscope et après anastomose à l'œil nu. Avec l'aide du microscope, les taux de reperméabilisations ont été compris entre 85 et 90 %, et les taux de grossesses entre 50 et 70 %. À l'œil nu, ces taux ont respectivement été de 80 % et de 20 à 40 % [62, 63]. Les résultats ont été comparables quelle que soit la technique microchirurgicale en un ou deux plans, avec 84 % de reperméabilisations à six mois et 42 % de grossesses à un an [64].
Les spermatozoïdes doivent en général être présents dans l'éjaculat après trois mois, mais, parfois, il faut attendre jusqu'à deux ans. Le temps moyen nécessaire à la conception est en moyenne de 12 mois.
Un contrôle du spermogramme est réalisé trois mois après l'intervention puis tous les trois mois jusqu'à obtenir des spermatozoïdes normaux et mobiles ou jusqu'à l'obtention d'une grossesse. On considère comme un échec l'absence de spermatozoïdes dans le sperme six mois après l'intervention [65].
Complications
Dans la littérature, le taux de sténoses de l'anastomose a été de 3 à 12 %. Il a également été rapporté des hématomes (< 5 %) et des infections de la cicatrice (< 1 %) .[…]

https://www.em-consulte.com/article/789276/traitement-chirurgical-de-l-infertilite-masculine
Cet article est disponible dans son intégralité à la Cité de la santé sur la plateforme Em-premium et/ou à distance pour les abonnés de la Bibliothèque des sciences et de l’industrie.

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions