Questions-santé 2021 - septembre

Anévrysme du septum interatrial

Question

Bonjour, donc j'ai eu un anévrysme du septum interatrial donc opération à prévoir. Y a-t-il des complications à venir, pourrais-je toujours randonner avant ou après.


Réponse

Bonjour,

Vous avez un anévrysme du septum interatrial et vous allez être opérée. Vous souhaitez savoir si des complications sont à prévoir et si vous pourrez continuer à faire de la randonnée.

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre service mais nous vous rappelons que Questions-santé est un service de documentation animé par des documentalistes. Nous ne sommes donc pas en mesure, comme indiqué sur notre formulaire de contact, de donner d’avis médical.
Seul votre cardiologue pourra vous donner des informations adaptées à votre état de santé.

A titre d’information générale, voici la définition des termes médicaux, données par le Dictionnaire de l’Académie de médecine :

- Anévrysme :

Dilatation localisée (anévrysme sacculaire) ou perte du parallélisme des parois d’un vaisseau sanguin, le plus souvent d’une artère (anévrysme artériel fusiforme), ou chambre de communication anormale entre une artère et une veine (anévrysme artérioveineux), ou plus rarement dilatation anormale d’une veine (anévrysme veineux).
Si la dilatation concerne l’ensemble de la circonférence du vaisseau, l’anévrysme est fusiforme. Si cette dilatation n’en concerne qu’un secteur, l’anévrysme est dit sacciforme ou sacculaire.
[…].
Si l’étiologie des anévrysmes garde une part de mystère, leur mode évolutif est en revanche assez bien connu : l’accroissement du volume du sac anévrysmal et la survenue des complications. L’accroissement du volume est le plus souvent diphasique, à une phase de croissance lente avec peu de complications succède une phase de croissance rapide durant laquelle les complications sont fréquentes. Durant cette évolution l’auto-aggravation du processus semble avoir pour vecteur la tension transpariétale que la loi de Laplace fait dépendre essentiellement de la distance de cette paroi au centre axial du vaisseau. Les facteurs reconnus d’accélération de la croissance anévrysmale sont l’hypertension artérielle, le tabagisme actif et les efforts physiques isométriques.
Les complications des anévrysmes sont d’autant plus fréquentes que le volume anévrysmal est élevé. La plus fréquente est la thrombose pariétale. Le changement de morphologie du vaisseau entraîne en effet une modification du régime circulatoire qui, de laminaire dans son ensemble, ne l’est plus que dans le chenal central du vaisseau. Le régime devient tourbillonnaire au contact des parois ce qui entraîne une thrombose qui tapisse la paroi anévrysmale et devient de plus en plus épaisse. Cette thrombose reste longtemps tolérée mais serait à l’origine, par plusieurs mécanismes, de l’auto-aggravation. Elle peut occlure le vaisseau comme dans les redoutables ischémies aigües par thrombose d’un anévrysme poplité, emboliser à distance de façon plus ou moins bruyante, être colonisée par des bactéries de virulence variée ou provoquer une réaction inflammatoire péri-artérielle comme dans certaines fibroses rétropéritonéales ou pariétales des anévrysmes inflammatoires. Les remaniements au sein de la thrombose anévrysmale sont fréquents comme la nécrose ou les calcifications.
La complication la plus redoutée des anévrysmes est la rupture. Non contenue lorsqu’elle survient en espace libre comme la plèvre, le péricarde ou le péritoine, elle provoque rapidement exsanguination ou tamponnade. Contenue par les tissus voisins, elle crée une chambre hématique sous pression susceptible de se rompre secondairement. Plus atypiques sont les ruptures partielles qui deviennent des ulcères artériels ou des dissections, et les ruptures dans d’autres cavités cardiaques, vasculaires ou digestives. C’est cette probabilité de rupture qui domine le pronostic des anévrysmes aortiques.
Les autres complications des anévrysmes sont la compression des structures voisines, l’inflammation et la surinfection.

http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=anevrisme

- Septum interatrial

Cloison qui sépare les deux atriums droit et gauche du cœur.
Elle résulte de la fusion de plusieurs septums (septum primum, septum secundum et septum intermedium) au cours de l’embryogénèse. Un défaut de développement du septum interatrial provoque une communication interatriale : oreillette unique, persistance de l’ostium primum, persistance de l‘ostium secundum selon que le développement intéresse le septum primum, le septum secundum ou le septum intermedium.
Syn.
anc. cloison interauriculaire, septum interauriculaire

http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=septum+interatrial

Nous espérons que ces éléments d’information enrichiront les échanges avec votre médecin et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions