Questions-santé 2021 - décembre

Manque d'oxygène à la naissance et épilepsie

Question

Bonjour Quel est le type d'épilepsie causée par une asphyxie brève à la naissance (liée à un accouchement difficile - gros poids du bébé) ? Cette épilepsie se manifeste-t-elle dès l'enfance ? Merci


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir quel type d’épilepsie peut être engendré par un manque d’oxygène à la naissance.

A titre d’information générale, nous vous proposons plusieurs dossiers consacrés à cette maladie :

- OMS : Dossier sur l’épilepsie (février 2018)
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/epilepsy

- Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière (ICM) : dossier sur l’épilepsie
https://institutducerveau-icm.org/fr/sommaire-epilepsie/

- Inserm : Épilepsie : Un ensemble de maladies complexe, encore mal compris (maj mars 2018) :

[…]
L’épilepsie chez l’enfant
La maladie revêt un certain nombre de spécificités chez l’enfant, qu’elles soient épidémiologiques, étiologiques, cliniques ou thérapeutiques. L’âge auquel débute la maladie détermine souvent le type du syndrome épileptique, dont la gravité varie en fonction de divers facteurs (état de maturation cérébrale, agression cérébrale sous-jacente, prédisposition génétique...). 
Ainsi, le syndrome de West (spasmes et troubles du développement psychomoteur) ou le syndrome de Dravet (épilepsie myoclonique sévère) qui apparaissent dès les premiers mois du nourrisson, ou le syndrome de Lennox-Gastaut (absences et crises toniques), qui survient durant les toutes premières années, sont des formes rares mais assez sévères, pouvant être associées à une composante génétique et/ou anatomique (anomalie cérébrale). 
À l’inverse, l’épilepsie-absence est une des formes les plus fréquentes de la maladie chez les enfants, dont l’évolution est plus bénigne et qui disparaît souvent à l’adolescence ou chez l’adulte jeune. Elle survient souvent entre 5 et 7 ans, plus particulièrement chez les filles. Cette maladie, qui présente sans doute une composante génétique, est aussi favorisée par les lumières intermittentes ou l’hyperventilation. Elle se manifeste par des absences de quelques dizaines de secondes, dont l’enfant n’a pas mémoire, et s’accompagne de modifications motrices très discrètes (myoclonies, automatismes, diminution du tonus musculaire). Ces crises peuvent se répéter de nombreuses fois au cours d’une même journée. 
Enfin, on estime que 2 à 5% des enfants souffrent un jour d’une crise ou de convulsions liée à un épisode fébrile au cours de leurs premières années de vie. Pour la grande majorité d’entre eux, cet épisode n’aura pas d’incidence ultérieure. Cependant, pour quelques-uns, ces premières crises peuvent constituer les prémices d’une épilepsie à venir, en particulier d’une épilepsie mésio-temporale, la forme la plus fréquente d’épilepsie focale de l’adulte. […]

https://www.inserm.fr/dossier/epilepsie/

-  Fondation française pour la recherche sur l’épilepsie : Focus sur les épilepsies de l’enfant - Recherche & épilepsie (déc. 2015)
https://www.fondation-epilepsie.fr/wp-content/uploads/2016/02/R-ET-P-N%C2%B07-DECEMBRE-2015-focus-sur-les-e%CC%81pilepsies-de-lenfant.pdf

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. De plus, chaque cas étant particulier, seul un médecin, après avoir examiné l’enfant et avoir étudié son dossier médical, pourra donner un avis médical pertinent.

Nous espérons que ces éléments d’information permettront d’enrichir le dialogue avec le médecin et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions