Questions-santé 2022 - janvier

Risque autotest

Question

Bonjour, est-il vraiment possible et « facile » de se faire une brèche de l’étage antérieur du crâne avec un autotest ? Cela fait-il mal ?


Réponse

Bonjour,

Vous avez fait un autotest et vous craignez de vous être fait une brèche de l’étage antérieur du crâne, car vous avez saigné du nez et avez eu des maux de tête ainsi que des douleurs à la nuque.

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre service mais nous vous rappelons que Questions-santé est un service de documentation, animé par des documentalistes. Nous vous conseillons donc de consulter un médecin.

A titre d’information générale, nous vous proposons la lecture d’un article de l’Académie de médecine qui alerte sur les risques liés aux prélèvements nasopharyngés réalisés par des professionnels de santé dans le cadre de tests antigéniques ou PCR. Nous attirons plus particulièrement votre attention sur paragraphe évoquant les autotests :

De plus, l’Académie nationale de médecine recommande :
    - de réserver la pratique des prélèvements nasopharyngés aux professionnels de santé formés pour la réalisation de ce geste dans des conditions techniques rigoureuses ;
    - chez les enfants, de privilégier les prélèvements salivaires pour leur sécurité et leur acceptabilité ;
    - de mettre en garde les utilisateurs d’auto-tests, l’auto-prélèvement pouvant exposer à de faux négatifs lorsque l’écouvillonnage est trop timide et superficiel, mais pouvant aussi devenir dangereux lorsque l’écouvillonnage est trop profond et dirigé dans la mauvaise direction.

https://www.academie-medecine.fr/les-prelevements-nasopharynges-ne-sont-pas-sans-risque/

En complément, pour les tests antigéniques et PCR nécessitant un prélèvement plus profond, l’Académie de médecine précise :

Le prélèvement nasopharyngé suivi de la détection du génome viral par RT-PCR est devenu la méthode de référence pour le diagnostic de l’infection par le SARS-CoV-2. L’écouvillonnage nasal est également nécessaire pour la réalisation d’un test antigénique. Devant la multiplication et la répétition des prélèvements, parfois effectués dans des conditions inadaptées, il importe de rappeler les précautions à observer et les risques encourus. Si certaines complications peuvent être considérées comme bénignes (désagrément, douleur ou saignement), de graves complications commencent à être décrites dans la littérature médicale depuis quelques semaines, notamment des brèches de l’étage antérieur de la base du crâne associées à un risque de méningite [1-3]. […]

https://www.academie-medecine.fr/les-prelevements-nasopharynges-ne-sont-pas-sans-risque/

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Seul un médecin, après vous avoir examinée et avoir échangé avec vous pour comprendre quel geste vous avez réalisé, sera en mesure de vous expliquer l’origine de vos douleurs et symptômes.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 06/01/22



Retour à la liste des questions