Questions-santé 2022 - janvier

Mal

Question

Bonjour, je viens de faire une rhizolyse avec thermocoagulation lombaire côté droit mais j'ai une douleur assez forte dans la fesse qui descend dans la jambe droite. Eest-ce que c'est normal ?


Réponse

Bonjour,

Vous avez eu une rhizolyse avec thermocoagulation et vous avez une douleur assez forte dans la fesse. Vous souhaitez savoir si cela est normal.

A titre d’information générale, nous vous proposons un article de la revue française Douleurs (Volume 20, numéro 6, pages 279-290, décembre 2019) La chirurgie de la douleur / Alain Serrie dont voici un extrait :

Rhizolyse lombaire
[…]
Cette technique allait, dès lors, se développer tant aux États-Unis que dans les pays européens, mais le pourcentage de succès allait diminuer progressivement et régulièrement et ce malgré les progrès techniques et des cibles beaucoup plus précises. À l’heure actuelle, le chiffre de 50 % de bons résultats à un an est communément admis par la plupart des équipes. Ceci nous permet de faire quelques commentaires :
• les meilleurs résultats s’observent chez les patients présentant un tableau clinique et radiologique indiscutable après avoir, bien évidemment, éliminé les autres causes possibles (en particulier discales) ;
• les patients ayant déjà eu des interventions rachidiennes (laminectomie, cure de hernie, arthrodèse) sont peu sensibles à la dénervation des facettes ;
• ce geste devrait être logiquement précédé du test de Mooney et Robertson [5] qui consiste, après repérage scopique, en une injection intra-articulaire d’un soluté hypertonique qui devrait reproduire la douleur habituelle du patient. De façon logique, cette infiltration devrait être réalisée au niveau des 2 ou 3 derniers étages lombaires et ce de façon bilatérale ;
• plus simplement, le test préalable peut se résumer à l’infiltration d’une petite quantité d’anesthésiques au niveau des sites prévus de thermocoagulation et l’adjonction de corticoïdes permet parfois d’obtenir des résultats durables ;
enfin, on ne saurait trop souligner que la section ou thermocoagulation du nerf articulaire entraîne une lésion périphérique du nerf et la repousse de celui-ci entraîne automatiquement la réinnervation de l’articulaire avec de façon logique et possiblement inéluctable la réapparition des douleurs initiales.
C’est dire qu’à l’heure actuelle, la rhizolyse n’a que des indications très limitées, d’autant plus qu’elle est proposée dans le traitement de douleurs désespérément chroniques.

https://www.em-consulte.com/article/1335485/article/la-chirurgie-de-la-douleur

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Seul un médecin, après vous avoir interrogé et examiné en connaissance de cause pourra vous donner un avis pertinent. Nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire si un diagnostic était posé.

Comme vous nous interrogez depuis le Canada, peut-être nous avez-vous confondus avec l’Hôpital de la Cité de la santé de Laval dont nous sommes homonymes ?
Cela nous donne le plaisir de vous saluer depuis La Porte de La Villette à Paris où nous nous trouvons, à l’intérieur de la Bibliothèque des sciences et de l’industrie.

Très cordialement,

L’Equipe de documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions