Toutes les questions-santé - juin

Café et santé

Question

Effets du café sur la santé.


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez connaître les effets de la caféine sur la santé.

A titre d’information générale, sur le site de vulgarisation scientifique de Science & Avenir La Recherche, nous vous proposons un article sur la caféine et ses effets variables d’un individu à l’autre (extrait du mensuel n°883 daté de septembre 2020):

Des chercheurs de l'école de santé publique de l'université Harvard, à Cambridge (États-Unis), ont publié dans le New England Journal of Medicine une vaste revue portant sur 95 études et méta-analyses de la littérature scientifique consacrée à la troisième boisson la plus consommée au monde (après l'eau et le thé). Voici ce qu'il faut en retenir.
[…]
Ses effets excitants dépendent du temps que met la molécule pour perdre son activité pharmacologique. Chez un adulte en bonne santé, elle est divisée par deux en 2 heures et demie à 4 heures et demie selon les personnes.
Mais les scientifiques ont observé que cette durée est divisée par deux chez les fumeurs ou, au contraire, multipliée par deux avec une contraception orale !
Elle atteint même 15 heures chez les femmes enceintes au troisième trimestre de la grossesse. La caféine peut par ailleurs ralentir la croissance fœtale et augmenter le risque de fausse couche.
[…]
La tolérance aux effets psychoactifs de la caféine dépend notamment de variations du gène CYP1A2, qui régit la production d'une enzyme hépatique clé dans l'élimination de certaines molécules.

https://www.sciencesetavenir.fr/nutrition/ce-que-l-on-sait-des-effets-du-cafe-sur-la-sante_147965

Le chercheur Ph. D. Stéphan Bastianetto (Université McGill, Montréal) explique que les pistes de recherche sur la caféine sont prometteuses :

Vigilance.
La caféine stimule le système nerveux central, ce qui fait augmenter l'attention et aide à lutter contre la somnolence et l'endormissement. L’expérience quotidienne en témoigne et les résultats des essais cliniques les plus récents ne laissent aucun doute. À dose élevée (600 mg), elle s’avère aussi efficace que d’autres stimulants délivrés sur ordonnance médicale (amphétamines, modafinil).
Cognition.
La cognition, ou l’élaboration de la pensée, est un phénomène complexe, mettant en jeu de nombreux processus : la mémoire, l’attention, les fonctions exécutives (raisonnement, planification, décision, etc.), pour ne citer que ceux-là. Il est aujourd’hui démontré par de nombreuses études qu’une consommation faible à modérée de caféine (de 1 à 8 tasses par jour) contribue à améliorer certaines de ces fonctions.
Elle diminue les temps de réaction, augmente l’attention et la concentration, améliore l’exécution des tâches simples, facilite certaines tâches d’apprentissage et améliore la mémoire dite de travail. Cette dernière désigne la capacité de retenir, dans un flot d’informations, celles qui seront utiles à l’accomplissement d’une tâche ultérieure.
Les effets de la caféine demeurent modestes et ils dépendent de nombreux facteurs : âge, sexe, sensibilité individuelle à la caféine, moment de la journée et habitude de consommation. Par ailleurs, il ne semble pas y avoir d’accoutumance chez les personnes qui en consomment de façon modérée.
[…]
Maladie de Parkinson.
Puisque la caféine stimule certaines fonctions cognitives, des chercheurs ont pensé qu’elle pourrait être utile pour le traitement des maladies dégénératives du cerveau causé par vieillissement (déclin cognitif, démence). À l’heure actuelle, les données sont encore trop fragmentaires en ce qui concerne la maladie d’Alzheimer79, mais elles sont plus encourageantes pour la maladie de Parkinson.
[…]
Réduction du risque de diabète de type 2.
De nombreuses études épidémiologiques montrent que la consommation de café contribue à abaisser de façon notable le risque d’être atteint de diabète de type 2.. Comme l’effet est encore plus marqué chez les consommateurs de café décaféiné (de 3 à 4 tasses par jour), la caféine n’en serait pas responsable. D’autre part, des essais cliniques révèlent que, tout de suite après son ingestion, la caféine induit plutôt une résistance à l’insuline et un déséquilibre de la glycémie.
En réalité, selon une étude récente, l’effet protecteur contre le diabète serait attribuable à la trigonelline et à l’acide chlorogénique, deux autres substances présentes dans le café.
[…]
Réduction du risque de cancer.
L’influence de la caféine sur le risque de formation d’un cancer fait l’objet de plusieurs recherches. Les résultats publiés à ce jour proviennent d’études observationnelles basées sur la consommation de café, non d’essais cliniques. Tout indique qu’il ne protège pas contre le cancer colorectal.
-
Et, si l’on en juge d’après les résultats de méta-analyses récentes, la caféine à haute doses pourrait même avoir un effet contraire en ce qui concerne le cancer du poumon et le cancer du sein.
Il se pourrait toutefois que le café ait un effet protecteur (à confirmer selon les auteurs) contre le cancer de l’endomètre.

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=cafe_ps

Enfin, voici une étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (2014) qui recommande de limiter la caféine chez les adolescents … ou les femmes enceintes ou toute personne qui est sensible à ses effets:

Les effets de la caféine sur le sommeil sont bien connus : retard d’endormissement, diminution du temps et de la qualité du sommeil.
La caféine est d’ailleurs recherchée pour ses effets sur le maintien de la vigilance et de l’éveil. Les conséquences sur le sommeil sont très variables suivant l’âge des sujets, leur sexe et leurs habitudes de consommation.
[…]
Les caractéristiques du sommeil (durée, horaires de lever et de coucher) évoluent avec l’âge, des modifications marquées survenant à la puberté. Les adolescents ont ainsi tendance à s’endormir tardivement, d’autant plus s’ils consomment des substances psychostimulantes comme la caféine. Leurs obligations scolaires leur imposant de se lever tôt, il en résulte un fréquent déficit de sommeil.
Or, les conséquences du manque de sommeil sont multiples.
Il peut être à l’origine d’une somnolence diurne (qui peut conduire à l’installation d’un cercle vicieux avec consommation de caféine pour lutter contre cette somnolence), il affecte les capacités cognitives et les performances scolaires, provoque davantage de problèmes comportementaux. Les troubles du sommeil sont également associés à une augmentation des risques de maladies comme l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’obésité, l’anxiété, la dépression, bien que la nature de ces relations nécessite d’être clarifiée.
[…]
Bien que le risque de développer une dépendance à la caféine reste discuté, certaines études montrent qu’environ 20 % des adolescents consommateurs de caféine pourraient être classés comme dépendants selon des critères généralement admis. On peut suspecter que la consommation précoce de caféine puisse favoriser la survenue de conduites addictives (comme c’est le cas pour d’autres substances comme l’alcool, le tabac, le cannabis). Ceci pourrait s’expliquer par le caractère immature du néocortex (partie du cerveau impliquée dans la perception - réaction) chez l’enfant et le jeune adolescent, ce qui compromet le contrôle d’une partie du cerveau impliquée dans les émotions et dans le cycle veille-sommeil.
La caféine, en faisant augmenter la pression artérielle, peut conduire à la tachycardie. C’est un des symptômes classiques de l’intoxication à la caféine. Cet effet semble d’autant plus marqué que la consommation de caféine est élevée et que le consommateur est peu habitué à en consommer. De plus, chez des personnes prédisposées, l’alcool a tendance à potentialiser les troubles du rythme cardiaque induits par la caféine. Il est donc recommandé de ne pas associer alcool et caféine, d’autant plus que cette association expose à plusieurs autres risques : masquage des effets dépressifs de l’alcool, dépendance à l’alcool, déshydratation, altération de la fonction rénale.

https://www.anses.fr/fr/content/caf%C3%A9ine-et-sant%C3%A9

Nous espérons que ces pistes vous seront utiles et nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Questions-santé            
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/



Retour à la liste des questions