Toutes les questions-santé - janvier

Vaccin à ARN

Question

Pendant combien de temps un vaccin ARNm exprime-t-il la protéine dans une cellule humaine? Quelle est la durée de vie de l'ARN messager ainsi injecté dans le corps?


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez connaitre la durée de vie de l’ARN présent dans certains vaccins contre la Covid-19.

Lors de nos recherches documentaires, nous n’avons pas trouvé de durée mais il faut savoir que l’ARN messager est très instable et va être rapidement dégradé comme l’explique Brigitte Autran (chercheuse et immunologiste de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et membre du comité scientifique sur les vaccins Covid-19) dans une interview qu’elle a donnée aux journalistes du Blob : 3 questions sur... les vaccins à ARNm
Ecouter à :
1mn17 : ARN instable donc facilement dégradé
4mn 52 : ARN rapidement dégradés donc sécurité de ces ARN
https://leblob.fr/videos/3-questions-sur-les-vaccins-arnm

Cette fragilité de l’ARN messager explique les 2 conditions nécessaires à l’efficacité du vaccin l’utilisant : la nécessité d’une conservation au froid du vaccin l’utilisant et le besoin de l’enrober de lipides.
Fabien Magnenou, journaliste de France info, le rappelle dans l’article : Efficacité, doses, conservation… Tout savoir sur les six candidats vaccins contre le Covid-19 déjà réservés par la Commission européenne (04/12/20, mise à jour 06/12/20)

[…]
Moderna et l'innovation ARN
[…]
Technologie utilisée. Cette société s'intéresse à la séquence génétique codant la protéine S, une molécule qui permet au virus d'entrer dans les cellules et de s'y répliquer. Quand on connaît précisément cette séquence, il est alors possible de produire l'ARN messager en laboratoire en vue de l'administrer dans l'organisme. Ce brin d'acide ribonucléique sera enveloppé de nanoparticules lipidiques lui permettant d'entrer dans les cellules, où il guidera la synthèse de la protéine S. Celle-ci sera identifiée par l'organisme, qui produira en réponse des anticorps spécifiques, lesquels empêcheront, à l'avenir, le virus entier d'entrer dans les cellules.
Conservation et administration.

L'ARN est une molécule fragile, qui se dégrade facilement à température ambiante, tout comme les capsules lipidiques utilisées pour son passage dans les cellules. En raison de cette contrainte, il faut recourir à des températures négatives, ce qui entraîne des difficultés de transport et de stockage. Le groupe estime que son vaccin peut être conservé jusqu'à six mois dans un congélateur, à -20 °C, puis jusqu'à trente jours dans un réfrigérateur avant utilisation. Le vaccin nécessite deux doses administrées à 28 jours d'écart par voie intramusculaire.[…]

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/efficacite-nombre-de-doses-conservation-tout-savoir-sur-les-six-vaccins-contre-le-covid-19-deja-reserves-par-la-commission-europeenne_4201319.html

Concernant la protéine S, voici les explications de Bruno Pitard (biologiste, directeur de recherche CNRS au Centre de Recherche en Cancérologie et Immunologie Nantes-Angers) données dans un article du Blob : Une technologie innovante à la base du vaccin contre la Covid-19 efficace « à 90 % ». (Publié le 9 Novembre 2020)

[…] A noter qu’il n’est pas possible à l’ARN de s’intégrer dans un génome humain, constitué d’ADN. « L’ARN, pour pouvoir s’intégrer dans le génome, doit être transcrit de façon inverse [en ADN] – on dit rétrotranscrit – et ça, ça ne se fait pas spontanément dans les cellules », explique Christophe D’Enfert. Quant à la protéine du coronavirus, elle « ne va pas être produite en permanence, ça va s’arrêter », car comme pour tout vaccin, le système immunitaire va détruire les cellules qui produisent la protéine virale. « Le processus va donc s’éteindre de lui-même », explique Bruno Pitard (Inserm/université de Nantes), à la tête d’une start-up qui travaille sur ce type de vaccins.

https://leblob.fr/actualites/une-technologie-innovante-la-base-du-vaccin-contre-la-covid-19-efficace-90

En complément sur les vaccins, la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française a élaboré un document pour répondre aux questions des soignants : Vaccins contre la Covid-19: questions et réponses (29/12/20). Une partie est consacrée aux Vaccins à acide nucléique (ARN, ADN).

4. Qu’est-ce qu’un vaccin «à acide nucléique» ?
  Le composant principal des vaccins à base d’acide nucléique est de l’ADN (acide désoxyribonucléique) ou de l’ARN (acide ribonucléique) messager (ARNm). La molécule d’ADN ou d’ARNm code pour une protéine virale qui va être produite par nos cellules. La séquence d’ADN ou d’ARNm est synthétisée en laboratoire (et non extraite directement d’un virus). Elle est choisie car elle code pour la protéine d’intérêt et parce qu’une réponse immunitaire déclenchée contre cette protéine permet de protéger contre l’infection. Pour le vaccin SARS-CoV-2, il s’agit de la protéine S.
5. Comment fonctionnent les vaccins à ARN?
L’information génétique (les gènes) est codée par l’ADN de 46 chromosomes contenus dans le noyau de nos cellules. L’ADN est «transcrit» en ARN messager (ARNm), qui quitte le noyau et rejoint le cytoplasme, pour être «traduit» en protéine par le ribosome. Lors de l’injection dans un muscle (en général le deltoïde, dans l’épaule) d’un vaccin à ARNm, l’ARNm vaccinal pénètre dans les cellules du muscle et sont traduits dans le cytoplasme en protéines (ici la protéine S). La protéine S ainsi produite est ensuite exprimée à la surface cellulaire, puis va être prise en charge par les cellules présentatrice d’antigènes. Cette expression et cette présentation vont déclencher la production d’anticorps neutralisants par les lymphocytes B, une réponse lymphocytaire T cytotoxique (permettant de détruire les cellules infectées par le SARS COv2),et la génération de lymphocytes T mémoire. En cas de rencontre ultérieure avec le coronavirus, ces cellules pourront reconnaître et combattre efficacement le SARS-CoV-2avant qu’il ne développe une infection. ( p.4)
[…]
12. Quels sont les avantages des vaccins à acide nucléique ?
Ils sont très faciles et rapides à produire. La synthèse est faite en laboratoire sans avoir besoin de manipuler le virus. De plus, une fois le vaccin injecté, la protéine d’intérêt est produite dans nos cellules de façon naturelle; elle prend donc la conformation (la forme) qu’elle a habituellement et induit une réponse immunitaire complète (anticorps et lymphocytaire T). C’est un avantage par rapport aux vaccins inactivés ou sous-unitaires, et qui induisent une réponse immunitaire uniquement de type anticorps.  (p.6)

https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/groupe-prevention/covid-19/vaccins-covid-19-questions-et-reponses-spilf-24dec2020.pdf

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

Nous profitons de ce mail pour vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Questions-santé            
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/

Réponse du 05/01/21



Retour à la liste des questions