Toutes les questions-santé - février

Je n’ai pas reçu d’injection Rophylac à l’accouchement

Question

J’ai accouché en 2018, je suis de groupe A rhésus négatif et mon mari O plus. Je n’ai pas reçu d’injection de vaccin anti D à l’accouchement. Je ne connais pas le groupe sanguin de mon fils, mais j’ai lu que ce vaccin est systématique lorsqu’une femme est de rhésus négatif. Est-ce normal que la clinique n’ait pas effectué ce vaccin ou pensez-vous qu’ils aient fait des tests au préalable qui ont permis de juger que je n’en n’avais pas besoin. Merci d’avance pour votre réponse.


Réponse

Bonjour,

De rhésus négatif et votre époux de rhésus positif, vous avez accouché en 2018 sans recevoir de vaccin anti-D. Vous vous en demandez la raison.

Nous vous proposons de consulter le site du Groupe d'Etude en Néonatalogie Languedoc-Roussillon (Association loi 1901) qui vous propose un dossier complet sur le sujet que vous évoquez en expliquant le « mécanisme de l'immunisation foeto-maternelle ».
Vous trouverez également des éléments rassurants pour les femmes n’ayant pas reçu le sérum anti-D lors d’une grossesse antérieure :

- Quel est le mécanisme
Supposons qu'une femme de rhésus négatif soit enceinte d'un homme de rhésus positif.
Il est possible que l'enfant dont elle est porteuse soit de rhésus positif. Nous allons supposer qu'elle a deux grossesses successives, et que les deux enfants sont de rhésus positif. […]
- Quelle est la prévention ?
La prévention de cette affection est très simple. Le jour du chaque accouchement, après la délivrance, on pratique chez la mère une injection de sérum anti Rhésus (ou anti D). C'est à dire qu'on injecte dans la circulation de la mère une forte dose d'anticorps anti rhésus : ceux-ci vont détruire immédiatement les quelques globules de l'enfant qui sont passés dans la circulation maternelle. Les globules blancs de la mère n'auront pas le temps de les identifier, et ne pourront pas se mettre à fabriquer leurs propres anticorps. Quant aux anticorps injectés, ils disparaîtront en trois semaines environ de la circulation maternelle. A la grossesse suivante, il n'y aura donc pas d'anticorps anti rhésus (agglutinine irrégulière) dans le sang de la mère.
[…]
Que faire si la recherche d'agglutinines irrégulières est positive ?
Une femme de rhésus négatif peut être porteuse d'agglutinines irrégulières (elle a pu s'immuniser lors d'une fausse couche ou d'une IVG après laquelle l'injection de sérum anti D n'a pas été faite). Pas de panique. La grossesse devra être surveillée, et un traitement entrepris pour réduire le risque de destruction des globules du fœtus. L'efficacité de ce traitement est conditionnée par la précocité du diagnostic: c'est dès le début de la grossesse que les agglutinines irrégulières doivent être repérées.

https://www.perinat-france.org/article/lincompatibilit%C3%A9-rh%C3%A9sus-entre-p%C3%A8re-et-m%C3%A8re

Nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons de demander l’avis de votre gynécologue qui sera sans doute en mesure de vous donner une explication.

Par ailleurs, vous pouvez vérifier sur le carnet de santé de votre enfant, remis à la maternité, si son groupe sanguin avec facteur rhésus est mentionné. Cela vous permettra d’interroger votre gynécologue ou votre médecin avec tous les éléments utiles.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions