Toutes les questions-santé - avril

Réutilisation ARN

Question

Bonjour Madame, Monsieur, J'ai entendu dire qu'on ne sait pas aujourd'hui si nous pourrons être traités plusieurs fois au cours de notre vie avec l'ARN messager, est-ce vrai ?


Réponse

Bonjour,

Vous avez entendu dire qu’il y avait un doute sur le recours à un traitement à base d’ARN messager, à plusieurs reprises au cours d’une vie. Ne faisant pas partie des catégories de personnes à risque de développer une forme grave de la Covid-19, cette information vous inquiète. En effet, vous craignez, si vous étiez vacciné maintenant avec un vaccin à ARNm, de ne pas pouvoir bénéficier à l’avenir de ce type de traitement en cas de maladie plus grave. Vous souhaitez avoir notre avis.

Malgré nos recherches documentaires, nous ne sommes pas parvenus à identifier d’information dans la littérature scientifique sur l’impossibilité de recevoir plusieurs traitements à base d’ARNm.

Cependant, afin de vous donner des éléments d’information sur les vaccins à ARNm, nous vous proposons la lecture de plusieurs documents scientifiques et détaillés sur leur mécanisme d’action :

Un article du site Mesvaccins.net (plateforme d'information, de communication et d'expertise sur les vaccins et les voyages) et daté de novembre 2020, explique le mode de fonctionnement de ces nouveaux vaccins : L'ARN est-il l'avenir des vaccins ? / Hugues TOLOU
https://www.mesvaccins.net/web/news/16696-l-arn-est-il-l-avenir-des-vaccins

Si vous souhaitez aller plus loin dans la compréhension des mécanismes mis en jeu dans l’utilisation de l’ARNm, nous vous conseillons la lecture d’un article publié sur le Blog de Marc Gozlan, journaliste médico-scientifique au journal Le Monde et intitulé L’aventure scientifique des vaccins à ARN messager.
Vous y trouverez des informations détaillées sur les vaccins à ARNm et les différentes applications thérapeutiques. En voici la conclusion :

[…] Vaccins du futur ?
Ces dernières années ont donc été marquées par l’essor des travaux de recherche dans le domaine des vaccins à ARN messager. Ils ont montré la faisabilité de cette nouvelle approche vaccinale, particulièrement modulable selon le type d’antigène. En effet, elle permet d’élaborer le code de fabrication d’un antigène vaccinal d’intérêt dès lors que l’on dispose de la séquence génétique de l’agent infectieux. Il ne se sera écoulé que dix semaines entre le moment où la séquence du SARS-CoV-2 a été rendue publique et la participation des premiers volontaires inclus dans l’essai clinique conduit par Moderna.

Cette nouvelle modalité vaccinale permet également de rapidement produire cet antigène à l’échelle industrielle, ce qui en fait une méthode de vaccination particulièrement adaptée pour lutter contre une maladie infectieuse pandémique. Les plateformes de production peuvent ainsi fournir de très grandes quantités de vaccins à ARN à un coût inférieur à celui des vaccins conventionnels. Enfin, la séquence génétique codant l’antigène peut être rapidement modifiée si besoin.

Les données d’essais cliniques chez l’homme dans les champs de l’oncologie et des maladies infectieuses sont encourageantes. De nouveaux acteurs biopharmaceutiques (Genentech, Amgen, Merck) se sont depuis lancés dans ce champ de recherche. La vaccination utilisant l’ARN messager se révèle être une méthode prometteuse et attractive pour prévenir des maladies infectieuses ou traiter des pathologies cancéreuses. Que de chemin parcouru depuis la découverte de l’ARN messager en 1961 !

De nouvelles générations de vaccins à ARN messager sont d’ores et déjà à l’étude, qui intègrent les récents progrès réalisés dans les méthodes de production, de purification et de formulation de ces acides nucléiques. L’avenir des vaccins à ARN messager ne fait peut-être que commencer, même s’il est encore trop tôt pour pleinement évaluer le potentiel de cette nouvelle modalité vaccinale. En effet, des résultats très prometteurs obtenus dans des modèles animaux se sont parfois soldés par des déconvenues lors d’essais cliniques chez l’homme.

La mise au point de vaccins à ARN messager, tant en oncologie qu’en infectiologie, ne pourra que bénéficier d’une meilleure compréhension des mécanismes de la réponse immunitaire en cellules B et T. Elle dépendra en outre de la mise au point de systèmes, performants et sûrs, de livraison de l’ARN messager dans les cellules. Enfin, il s’agira, dans chaque cas, de déterminer la voie d’administration la plus efficace.

https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2020/12/14/laventure-scientifique-des-vaccins-a-arn-messager/

Comme on peut le lire dans cet article, l’utilisation de l’ARN messager est bien évoquée dans le domaine de l’oncologie en plus de celui des vaccins, mais il n’est pas fait mention de restriction de son usage pour un individu précis.

Comme vous vous interrogez sur l’intérêt de vous faire vacciner alors que vous ne faites pas partie des catégories de personnes à risque, nous vous proposons la lecture d’un document de la Haute autorité de santé (HAS) intitulé Covid-19 – Se vacciner ? Décider avec son médecin dont l’objectif est d’aider le patient, accompagné de son médecin, à prendre une décision éclairée quant à la vaccination. On peut notamment y lire :

Les objectifs de la vaccination en général
De manière générale, selon les vaccins, les objectifs de la vaccination peuvent être de :

  • se protéger soi-même : le bénéfice attendu du vaccin est individuel ; la personne vaccinée est protégée contre la maladie en cas de contact avec le virus ; le vaccin permet d’éviter d’être malade ou de réduire la gravité de la maladie ;

  • protéger les autres : le bénéfice attendu du vaccin est collectif, à la fois pour la personne vaccinée et les personnes qu’elle rencontre ; le vaccin permet à la personne vaccinée d’être moins contagieuse quand elle est infectée par le virus, même si elle n’a pas de symptômes (le vaccin agit sur la transmission du virus) ;

  • maîtriser la propagation d’une maladie : le bénéfice attendu du vaccin est collectif ; le vaccin permet aux personnes vaccinées d’être moins contagieuses et si une très grande partie de la population est vaccinée, le virus circule moins dans la population ; il s’agit d’un enjeu de solidarité au bénéfice de tous.

Les objectifs de la vaccination contre la Covid-19
La campagne nationale de vaccination vise à :

  • réduire les formes graves et les décès dus à la Covid-19 ;

  • maintenir les activités du pays et en particulier le système de santé en période de pandémie.

En mars 2021, les vaccins disponibles contre la Covid-19 ont démontré leur efficacité pour réduire le nombre de malades et le nombre d’hospitalisations.

Ils permettent aux personnes vaccinées d’être protégées pour elles-mêmes.  […]

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3234447/fr/covid-19-se-vacciner-decider-avec-son-medecin

Enfin, pour en savoir plus sur les risques éventuels liés aux vaccins à ARNm actuellement disponibles contre la Covid-19, nous vous invitons à lire leurs notices sur le site Mesvaccins.net (plateforme d'information, de communication et d'expertise sur les vaccins et les voyages).

- COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 / Laboratoire : BioNTech-Pfizer :
https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/710-covid-19-mrna-vaccine-bnt162b2

- COVID-19 Vaccine Moderna / Laboratoire : Moderna-NIAID :
https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/656-covid-19-vaccine-moderna

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous rappelons que votre médecin traitant, connaissant votre dossier médical, est l’interlocuteur à privilégier pour vous orienter au mieux dans la vaccination contre la Covid-19.

Par ailleurs, ces informations vous sont données à titre d’information générale, ne sont pas exhaustives et peuvent être amenées à évoluer en fonction des avancées scientifiques.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 21/04/21



Retour à la liste des questions