Toutes les questions-santé - mai

Risque d'herpès génital chez la femme lors du premier rapport sexuel non protégé

Question

Pour une femme,y a-t-il un risque d'attraper l'herpès génital HSV2 lors d'un premier rapport sexuel non protégé, dans le cas où le partenaire masculin serait asymptomatique. Quel est le taux?


Réponse

Bonjour,

Vous voulez savoir quel est le risque d’être infectée par un herpès génital HSV2 chez la femme lors d’un rapport sexuel non protégé avec un partenaire asymptomatique.

Nous vous proposons la lecture du dossier consacré à l’herpès génital sur le site Dermato-info, de la Société française de dermatologie :

Un virus gênant
Il s'agit d'une infection virale, sexuellement transmise, fréquente au début de la vie sexuelle. Pouvant être longtemps cliniquement muette, elle peut se réveiller des années plus tard. Elle peut être récidivante et gênante, et présente des risques pour l'enfant au moment de l'accouchement.
L'herpès affecte en France environ 20 % de la population sexuellement active, et en particulier la tranche d'âge des 25-35 ans. La transmission du virus, l'herpès virus de type 2, se fait au cours d'un rapport sexuel avec un partenaire qui a des lésions actives, contagieuses, car contenant du virus, ou au contact d'une personne porteuse du virus sur ses muqueuses mais sans lésion apparente (personne asymptomatique) (50 à 90 % des cas).
Cette première infection, appelée primo-infection herpétique, est très souvent asymptomatique
, ne s'exprimant par aucune lésion visible ou ressentie, et on ne s'en aperçoit alors pas.

https://dermato-info.fr/fr/les-maladies-de-la-peau/l%E2%80%99herp%C3%A8s-g%C3%A9nital

En complément, nous vous signalons un article du site Sida info service (association nationale de lutte contre le VIH/sida, les Infections Sexuellement Transmissibles (IST), les hépatites et pour la santé sexuelle) intitulé L’herpès génital, c’est quoi ? et dans lequel on peut lire au sujet de la transmission :

[…] La transmission de HSV-2 se produit lors des rapports sexuels :

  • soit quand il y a des lésions d’herpès,
  • soit quand il y a présence de virus dans les secrétions génitales au cours d’une poussée asymptomatique.

La pénétration anale ou vaginale n’est pas obligatoire pour qu’il y ait contamination. Le contact des muqueuses avec des lésions herpétiques (le plus souvent extériorisées) suffit à la transmission. Les doigts peuvent tout à fait servir de moyen de transport du virus des parties génitales vers d’autres sites (anus, œil…).

On croyait autrefois que HSV1 ne causait d’infection que sur la partie supérieure du corps (oro-faciale notamment) et que le HSV2 n’attaquait que la partie inférieure du corps. Cette idée est abandonnée : HSV1 et HSV2 peuvent infecter toute région cutanéo-muqueuse.

A partir d’un contact, le délai d’incubation est très variable, de 1 jour à 1 mois, 8 jours en moyenne. […]

https://www.sida-info-service.org/herpes-genital-hsv-2/

Pour aller plus loin, sachez que cette association propose également des services de réponse à distance par chat, mail, téléphone. N’hésitez pas à les contacter si vous souhaitez obtenir de plus amples informations.

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et invitons la personne concernée à échanger à ce propos avec son médecin traitant. Connaissant son dossier médical, il est la personne la plus à même de l’informer de façon pertinente.

Nous espérons que ces pistes vous seront utiles et nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions