Toutes les questions-santé - mai

Vaccin et PCR

Question

Bonjour, je dois me faire faire le 2ème vaccin le 4 juin et faire un test PCR le 1er juillet pour pouvoir partir en avion en Corse le 4 juillet. Est-ce que le test sera négatif. Merci.


Réponse

Bonjour,

Vous recevrez votre deuxième injection du vaccin contre la Covid-19 le 4 juin. Vous avez prévu un voyage en Corse le 4 juillet et devrez donc réaliser un test PCR le 1er juillet. Vous souhaitez savoir si votre vaccination vous assure un test PCR négatif.

A titre d’information générale, nous vous proposons de lire un article rédigé par France TV Infos à une question similaire à la vôtre :

#OnVousRépond : vacciné, suis-je dispensé du test PCR pour voyager ?
[…] Le vaccin n'empêche pas de contracter la maladie
Si le vaccin protège des formes graves de la Covid-19, il n'empêche pas pour autant de contracter la maladie.
"En l’état des connaissances, les vaccins aujourd’hui disponibles ou en cours de développement réduisent la sévérité des symptômes. Nous ne possédons pas encore à ce stade l’ensemble des données relatives à l’effet des vaccins sur la contagiosité. Il est donc impératif de continuer à maintenir à ce stade les gestes barrières (port du masque, distanciation, etc.), même lorsque l’on a été vacciné, quel que soit le vaccin", indique le site du Gouvernement. […] 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/onvousrepond-vaccine-suis-je-dispense-du-test-pcr-pour-voyager-2082406.html

Effectivement, on retrouve ces informations dans la Foire aux questions réalisée par le Ministère des solidarités et de la santé. Il y est également indiqué au sujet de la couverture vaccinale :   Après un vaccin, au bout de combien de temps sommes-nous immunisés ?

Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), l’efficacité vaccinale est obtenue 7 jours après la seconde injection du vaccin Pfizer-BioNTech et 14 jours après la seconde injection du vaccin Moderna, chez les personnes n’ayant jamais contracté le virus.

Pour le vaccin Janssen, la protection vaccinale débute 14 jours après l’injection (ce vaccin ne nécessite qu’une seule injection).

Concernant la durée de l’immunité, les informations disponibles à ce jour ne permettent pas de donner de réponse précise à cette question. Ceci, à la fois par manque de recul, et parce que cette immunité pourrait être prolongée par des rappels vaccinaux.

https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/je-suis-un-particulier/article/foire-aux-questions-la-conduite-a-tenir

En complément, nous vous conseillons la lecture d’un dossier réalisé par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et attirons votre attention sur les extraits suivants :

Un test PCR positif après avoir été vacciné, vraiment ?
Le cas de personnes obtenant un résultat positif à un test PCR quelques jours après avoir été vaccinées a fait le tour des réseaux sociaux. Certains y voient une preuve que les vaccins disponibles pour lutter contre la Covid-19 ne sont pas efficaces. Canal Détox fait le point.
[…]
Prendre en compte le temps nécessaire pour développer une protection
Les vaccins contre la Covid-19 aujourd’hui sur le marché sont caractérisés par une efficacité très élevée. Si l’on se penche notamment sur les deux vaccins à ARNm, les données des essais cliniques de phase 3 qui étaient disponibles en novembre 2020 faisaient état d’une efficacité de 94 % pour protéger les personnes d’une infection symptomatique pour le vaccin Moderna et de 95 % pour le vaccin Pfizer.
Il est également important de souligner la grande efficacité de ces vaccins pour prévenir les formes graves nécessitant une prise en charge hospitalière : dans les essais cliniques de phase 3 évaluant les vaccins Pfizer, Moderna ou AstraZeneca, il était exceptionnel qu’un patient présente une Covid-19 sévère après les deux doses de vaccin. Malgré la vaccination, un petit pourcentage d’individus peut être infecté par le virus SARS-CoV-2 sans présenter de symptômes (forme dite « asymptomatique ») ou avoir une Covid-19 bénigne.
Les études « en vie réelle » dans des pays où la vaccination a été massive (Israël, Royaume-Uni) montrent toutefois que la vaccination permet également de protéger contre les infections asymptomatiques, avec une efficacité variable entre les études mais généralement entre 80 et 95 %. Ces données sont très encourageantes pour espérer tarir l’épidémie.
Il est enfin nécessaire de noter qu’aucun vaccin n’atteint jamais une efficacité de 100 %. À titre de comparaison, le vaccin contre la grippe saisonnière prévient environ 60 % des infections chez les adultes en bonne santé âgés de 18 à 64 ans, et il atteint ce niveau d’efficacité environ 14 jours après la vaccination. La vaccination BCG présente quant à lui une efficacité de 75 à 85 % pour éviter de développer l’infection et prévenir les formes graves de la tuberculose chez les jeunes enfants. Des cas très rares d’infection après une vaccination complète : les cas de « percée vaccinale »
Un très faible pourcentage de personnes complètement vaccinées développera la Covid-19 si elles sont exposées au virus qui le cause. C’est ce qu’on appelle « un cas de percée vaccinale » (vaccine breakthrough), définie comme une infection ≥ 14 jours après avoir terminé l’immunisation complète vaccinale. Cela s’explique par le fait que les vaccins ne sont pas efficaces à 100%.
Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC aux Etats-Unis) ont identifié au 20 Avril 2021, 7,157 cas d’infections au SRAS-CoV-2 chez plus de 87 millions de personnes entièrement vaccinées, soit 0,0082%. Il s’agit donc d’un risque très faible, même s’il est important de souligner que ces cas déclarés sont probablement sous-estimés puisque cela repose sur une surveillance passive et volontaire.
Pour le moment, il n’y a pas de profils particuliers prédisposant à ces percées vaccinales, qui demeurent extrêmement rares. Il est recommandé de continuer de porter un masque, d’éviter les rassemblements et les espaces ventilés même quand on est complètement vacciné. […]

https://presse.inserm.fr/un-test-pcr-positif-apres-avoir-ete-vaccine-vraiment/42770/

Enfin, voici la réponse donnée à la question Une fois vacciné, dois-je continuer à porter un masque et à pratiquer les gestes barrière ?; sur le site Covaxinfo, site collaboratif d’information sur la vaccination contre la Covid-19 coordonné par le Pr Yonathan Freund, médecin urgentiste :

Oui tout à fait. Pour une raison très simple : même vacciné, il persiste une possibilité d’être porteur voire contaminant. Tant que la couverture vaccinale est insuffisante et tant que le virus circule, le respect des gestes barrières est indispensable.

Quand la grande majorité de la population sera vaccinée et que le virus ne circulera quasiment plus, il est possible que petit à petit, nous puissions nous relâcher progressivement. Mais ce n’est pas du tout le cas pour l’instant.

https://covaxinfo.fr/

On comprend donc à la lecture de ces différents documents que bien que vacciné le 4 juin, vous n’êtes cependant pas à l’abri d’une contamination asymptomatique qui entrainerait, elle, un test PCR positif effectué le 1er juillet.

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous invitons à échanger avec votre médecin traitant ou votre pharmacien pour toute question relative à la vaccination contre la Covid-19.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 14/05/21



Retour à la liste des questions