Questions-santé 2020 - novembre

Interaction thyroïde et quercétine

Question

Bonjour, J'ai une hypothyroïdie et je souhaitais prendre des compléments alimentaires à base de quercétine pour lutter contre mes allergies au pollen. Mais visiblement il est déconseillé de prendre de la quercétine lorsque l'on a un dérèglement thyroïdien. Savez-vous pour quelle raison ?


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez prendre de la quercétine pour traiter des allergies mais vous avez lu que cela était contre-indiqué lorsque, comme vous, on souffre d’une hypothyroïdie. Vous souhaitez savoir pourquoi.

Comme l’indique le site canadien Passeport santé :

La quercétine fait partie des flavonoïdes. Ce sont des pigments - il en existe plus de 4 000! - qui donnent leurs couleurs aux fleurs, aux fruits et aux légumes. Ces composés naturellement présents dans les végétaux ont de nombreux effets sur l’organisme, le principal étant de renforcer la paroi des capillaires (les plus petits vaisseaux sanguins) et de réduire leur perméabilité.

Ce même site relativise d’ailleurs l’effet de la quercétine sur les allergies :

Recherches sur la quercétine
Allergies et asthme. Seul un produit synthétique dérivé de la quercétine a donné quelques résultats dans la prévention et le traitement de la rhinite allergique. Selon 2 études japonaises de faible envergure, la substance en question, l’EMIQ, a légèrement réduit la congestion et l’irritation des yeux, mais n’a eu aucun effet significatif sur le larmoiement et la congestion nasale. Par ailleurs, des études in vitro et sur des animaux ont révélé que la quercétine inhibait la production d'histamine et de cytokines, des substances jouant un rôle fondamental dans l’allergie.

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=quercetine_ps

On peut lire dans l’article du Dictionnaire de l’Académie de médecine sur les antithyroïdiens que les flavonoïdes dont fait partie la quercétine peuvent effectivement avoir un impact négatif sur une thyroïde malade :
 

Composés naturels ou de synthèse, médications ou polluants, possédant la capacité de réduire la production hormonale de la thyroïde.
Ces substances altèrent l’une ou l’autre des étapes de la biosynthèse hormonale (captage, oxydation ou organification de l’iode, couplage des iodotyrosines, protéolyse de la thyroglobuline). Elles sont potentiellement goitrogènes,  susceptibles de déterminer une hypothyroïdie, ou d’être mise à profit dans le traitement des hyperthyroïdies.
On distingue les antithyroïdiens naturels (goitrine, linamanoside, flavonoïdes….) et les antithyroïdiens  de  synthèse (dérivés de la thio-urée).  […]

http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=antithyro%C3%AFdiens+

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons d’échanger sur ce point avec votre médecin traitant qui pourra certainement vous orienter vers la solution thérapeutique la plus adaptée à votre état de santé pour traiter vos allergies.

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles pour mieux comprendre cette contre-indication et restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions