Questions-santé 2020 - novembre

Vaccin contre la grippe pour patient onco en contexte COVID19 et mesures barrières

Question

Bonjour, J'ai lu une étude (publiée dans le Clinical Infectious Diseases, 2020 Sep, doi:10.1093/cid/ciaa1475) stipulant que le pourcentage d'infections respiratoires (dont la grippe) observé en pédiatrie a très nettement baissé du fait de l'impact des mesures sanitaires (masque, etc). Pour un patient de 76 ans, suivi en oncologie pour un cancer du pancréas avec métastases au foie, pensez-vous qu'il soit judicieux qu'il fasse le vaccin contre la grippe ou qu'il serait préférable de ne pas l'exposer à la fatigabilité qui en découle? Ce patient applique les mesures barrières et ressent actuellement une importante fatigue bien que son traitement par chimiothérapie (Folfirinox) soit terminé. Par avance un grand merci pour l'attention que vous porterez à ma question. Bien à vous,


Réponse

Bonjour,

L’un de vos proches est suivi en oncologie pour un cancer du pancréas. Vous souhaitez savoir si une vaccination contre la grippe est souhaitable dans son cas.

A titre d’information générale, nous vous proposons de lire les recommandations 2020/2021 du Ministère des solidarités et de la santé quant à la vaccination contre la grippe :

Dans le contexte sanitaire inédit que connaît la France depuis plusieurs mois, cette nouvelle édition de la campagne de vaccination antigrippale donnera, plus encore que les années précédentes, la priorité à la vaccination des personnes les plus fragiles et des soignants.
Pour cette campagne vaccinale, l’objectif est d’approcher les 75% de couverture vaccinale telle que préconisée par l’OMS chez les personnes ciblées par les recommandations. […]
Cette année, en raison du contexte lié à la circulation du virus de la Covid-19, la Haute Autorité de Santé a été saisie et a rendu un avis le 20 mai dernier [2] qui confirme que la vaccination contre la grippe doit s’adresser en priorité aux professionnels de santé et aux personnes les plus fragiles, c’est-à-dire les personnes ciblées par les recommandations vaccinales contre la grippe, qui sont également à risque d’infection grave à la Covid-19 :

  •  personnes âgées de 65 ans et plus ;
  •  personnes (adultes et enfants) souffrant de pathologies chroniques (insuffisance respiratoire, insuffisance cardiaque, diabète, insuffisance rénale, asthme, bronchopneumopathie obstructive…) ;
  •  personnes obèses avec un Indice de Masse Corporelle égal ou supérieur à 40 kg/m2 ;
  •  femmes enceintes ;
  •  l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave et des personnes immuno déprimées [3] […]

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/dossiers-de-presse/article/information-presse-vaccination-contre-la-grippe-2020-2021

En complément sur les personnes cibles, voici les précisions données sur son site par le Vidal (site de référence des produits de santé (médicaments, parapharmacie, DM), et de l'information médicale à destination des professionnels de santé mais aussi de l'information santé pour les patients et leurs proches.) :

  • Personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • femmes enceintes, quel que soit le trimestre de la grossesse ;
  • personnes, y compris les enfants à partir de l'âge de 6 mois, atteintes des pathologies suivantes :
    • affections broncho-pulmonaires chroniques répondant aux critères de l'ALD 14 (asthme et BPCO),
    • insuffisances respiratoires chroniques obstructives ou restrictives quelle que soit la cause, y compris les maladies neuromusculaires à risque de décompensation respiratoire, les malformations des voies aériennes supérieures ou inférieures, les malformations pulmonaires ou les malformations de la cage thoracique,
    • maladies respiratoires chroniques ne remplissant pas les critères de l'ALD mais susceptibles d'être aggravées ou décompensées par une affection grippale, dont asthme, bronchite chronique, bronchiectasies, hyper-réactivité bronchique,
    • dysplasies broncho-pulmonaires19,
    • mucoviscidose,
    • cardiopathies congénitales cyanogènes ou avec une HTAP et/ou une insuffisance cardiaque,
    • insuffisances cardiaques graves,
    • valvulopathies graves,
    • troubles du rythme graves justifiant un traitement au long cours,
    • maladies des coronaires,
    • antécédents d'accident vasculaire cérébral,
    • formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie, poliomyélite, myasthénie et maladie de Charcot),
    • paraplégies et tétraplégies avec atteinte diaphragmatique,
    • néphropathies chroniques graves,
    • syndromes néphrotiques,
    • drépanocytoses, homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, thalasso-drépanocytose
    • diabètes de type 1 et de type 2,
    • maladie hépatique chronique avec ou sans cirrhose,
    • déficits immunitaires primitifs ou acquis :
      • pathologies oncologiques et hématologiques, transplantations d'organe et de cellules souches hématopoïétiques, déficits immunitaires héréditaires,
      • maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur,
      • personnes infectées par le VIH quels que soient leur âge et leur statut immunovirologique ;
  • les personnes obèses avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40 kg/m2, sans pathologie associée ou atteintes d'une pathologie autre que celles citées ci-dessus ;
  • les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ainsi que dans un établissement médico-social d'hébergement quel que soit leur âge ;
  • l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave ainsi définis : prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de broncho-dysplasie, et enfants atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire ou d'une affection de longue durée ainsi que l'entourage des personnes immunodéprimées ;
  • les professionnels de santé et tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère ;
  • le personnel navigant des bateaux de croisière et des avions et personnel de l'industrie des voyages accompagnant les groupes de voyageurs.
     

https://www.vidal.fr/actualites/25782-vaccins-contre-la-grippe-priorite-aux-personnes-ciblees-par-les-recommandations-vaccinales.html

Nous vous remercions de votre confiance mais nous vous rappelons qu’en tant que documentalistes, nous ne sommes pas en mesure de vous donner d’avis médical. Seuls les médecins qui suivent votre proche, connaissant son dossier médical et l’ayant examiné, seront en mesure de vous dire si une vaccination contre la grippe est recommandée.

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec les médecins et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 26/11/20



Retour à la liste des questions