Questions-santé 2021 - mai

Implant

Question

Bonjour, je voulais savoir si je suis enceinte ou pas car j’ai un implant, ça fait 1 an et aujourd’hui ça fait 3 mois que j’ai pas mes règles, suite aussi j’ai couché avec mon petit copain. Donc du coup, je voulais savoir si c’est pas l’implant qui fait retarder ou je suis vraiment enceinte


Réponse

Bonjour,

Vous avez un implant contraceptif depuis 1 an et depuis 3 mois, vous n’avez plus vos règles. Vous souhaitez savoir si cela est dû à l’implant ou à un début de grossesse.

Nous vous remercions de votre confiance mais Questions-santé est un service animé par des documentalistes et ne peut donc vous donner d’avis médical. Nous pouvons en revanche vous donner des informations documentaires d’ordre général.

Voici les informations du site QuestionSexualité de l’agence sanitaire Santé publique France au sujet de l’implant :

L'implant contraceptif est un petit bâtonnet en plastique, de 4 cm de long et 2 mm de diamètre (la taille d'une allumette), radio-opaque. Il est inséré juste sous la peau et délivre en continu de petites quantités d’un progestatif, l’etonogestrel, permettant de supprimer l'ovulation.
[…]
Quels sont ses inconvénients ?
Les femmes en surpoids sont particulièrement à risque de prendre du poids avec l’implant. Si vous pesez plus de 80 kilos, il est conseillé de changer l'implant plus tôt (au bout de 24 à 30 mois, et non 3 ans).
L’implant a une influence sur le flux des règles : certaines utilisatrices n’auront pas de règles pendant tout ou partie des 3 années d’utilisation. D’autres, auront des règles moins régulières ou moins fréquentes que d'habitude ; et parfois beaucoup plus courtes (moins d'une journée), parfois longues (une dizaine de jours).
Il arrive que des saignements fréquents apparaissent surtout les 6 premiers mois après la pose de l'implant.
 En plus de supprimer l’ovulation, le progestatif va également rendre plus mince et fragile la paroi intérieure de l'utérus (endomètre). L'endomètre va alors saigner peu, mais fréquemment, ce qui peut être gênant et parfois fatiguant. Si les saignements sont très fréquents ou quotidiens, il peut être nécessaire de consulter un médecin.

https://questionsexualite.fr/choisir-sa-contraception/tous-les-modes-de-contraception/l-implant-comment-ca-marche

En complément, nous vous proposons de parcourir la FAQ que nous avons rédigée et intitulée Je me pose des questions sur mes règles  :
https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/je-me-pose-des-questions-sur-mes-regles/

Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les paragraphes suivants :

- Quand on a des règles à date fixe, ou presque, qu’est-ce qui les retarde, les décale ou les rend irrégulières ?

- Quand on a des rapports sexuels non protégés, la première explication, bien sûr, est la grossesse. […]
- Un cycle anovulatoire, c’est-à-dire sans ovulation : aucun follicule ne parvient à maturité en milieu de cycle ; il n’y a pas d’ovulation, pas de « corps jaune » […], pas de production de progestérone. […] Ces retards de règles sont d’autant plus angoissants qu’ils s’accompagnent des symptômes liés à l’accumulation des effets des œstrogènes : douleurs des seins, gonflement de l’abdomen, et parfois… nausées. Autrement dit, des symptômes évocateurs d’une grossesse. C’est ce que nos grands-mères appelaient autrefois une « grossesse nerveuse ». […]
Les cycles anovulatoires peuvent survenir à tout moment dans la vie d’une femme. Ils sont le plus souvent fréquents à la puberté […] et à l’approche de la ménopause […], ce qui évidemment produit un cycle irrégulier. Mais attention, même si les phases sans ovulation existent, ça ne signifie pas qu’il n’y a pas d’ovulation du tout et qu’une grossesse n’est pas possible ! […].
- Le stress et les chocs émotionnels et, […], tout ce qui peut agir sur la commande de l’ovulation par le cerveau, en particulier les troubles de l’humeur comme la dépression… Les retards de règles dus à des causes émotionnelles sont souvent des cycles anovulatoires ou dont l’ovulation a été retardée.
- Une perte de poids rapide, par régime ou augmentation de l’activité physique ; l’effort physique important, en faisant diminuer la masse graisseuse, peut entraîner une aménorrhée (absence durable des règles) […]
- Des maladies aiguës bénignes (grippe, infection urinaire).
- Des maladies chroniques, surtout lorsqu’elles font perdre du poids rapidement : maladies psychiatriques (dépression grave, anorexie), maladies inflammatoires ou rhumatismales ; tuberculose ; cancer(s)… […].
- Des médicaments : les méthodes contraceptives (contraception « du lendemain » ; pilules ; anneau vaginal ; « timbre/patch contraceptif » ; DIU/stérilet hormonal ; implant ; traitements des maladies psychiatriques ; chimiothérapie des cancers ; etc.
- La ménopause, dont l’âge de survenue est également très variable selon les personnes […]. À l’heure actuelle, en France, elle survient plutôt autour de 50 ans. Avant 40 ans, on parle de ménopause précoce […].
Mais parfois, il n’y a pas d’explication claire à un retard ou à une absence temporaire des règles. Une fois qu’on a éliminé toutes les causes évidentes (ci-dessus), on peut parfois être contrainte à attendre patiemment leur retour…

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les règles sans jamais avoir osé le demander. Martin Winckler. Editions Fleurus, 2008. Page 63.
https://www.martinwinckler.com/IMG/pdf/tout_sur_les_re_gles_pdf_final.pdf

- J’ai un retard de règles, comment être sûre que je suis (ou non) enceinte ?

 Il y a plusieurs moyens de vérifier qu’on est (ou non) enceinte. Dans l’ordre, du plus simple au plus lourd :
• Le test de grossesse, pratiqué à partir des urines du matin […] est en vente libre partout (pharmacies et rayon parapharmacie des grandes surfaces) […] ; ils ne sont pas fiables à 100 % mais tout de même très fiables (99 % pour le test urinaire […]). À noter qu’un test fait trop tôt (moins d’une semaine de retard) ou trop tard (plus de trois mois de retard…) peut être faussement négatif alors même qu’une grossesse est présente. En effet, ces tests mesurent, dans les urines de la femme, la présence de ßHCG (hormone chorionique gonadotrophique), une hormone fabriquée par l’embryon en début de grossesse (mais pas après la 12e ou 13e semaine de grossesse).
• La prise de sang prescrite par un médecin : elle recherche aussi la ßHCG, et elle est plus précise ; elle est positive très tôt (après quelques jours de retard seulement) et permet de suivre l’évolution de la grossesse (pendant les trois premiers mois, la concentration sanguine de ßHCG augmente avec le temps) ; elle est remboursée par la sécurité sociale.
• L’échographie : c’est évidemment un examen pratiqué par un médecin (radiologue ou échographiste, gynécologue, généraliste équipé d’un appareil d’échographie) ; elle montre un « sac ovulaire » au cours de la 5e semaine de grossesse (21 jours de retard). Donc, après que la prise de sang ou le test urinaire l’ont détectée. Ce n’est donc pas un examen à faire d’emblée mais seulement quand on se sait enceinte mais qu’il y a un doute sur le terme (l’âge) de la grossesse.

 Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les règles sans jamais avoir osé le demander. Martin Winckler. Editions Fleurus, 2008. Page 95.
https://www.martinwinckler.com/IMG/pdf/tout_sur_les_re_gles_pdf_final.pdf

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous vous conseillons d’interroger votre médecin traitant ou votre gynécologue lesquels, connaissant votre dossier médical, seront les mieux à mêmes de vous apporter une réponse adaptée à votre situation.
Vous pouvez aussi, vous adresser à Fil santé jeunes (site soutenu par Santé publique France et qui s’adresse aux 12-25 ans) où des médecins, des psychologues pourront vous apporter des réponses soit par mail, chat ou téléphone 0 800 235 236
https://www.filsantejeunes.com/boites-a-questions.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions