Questions-santé 2021 - mai

Pourquoi garder le masque après avoir été vacciné ?

Question

Bonjour, Pourquoi devons-nous garder le masque chirurgical + gestes barrières après avoir reçu 2 injections ?


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir pourquoi il est recommandé de continuer à respecter les gestes barrières contre la Covid-19 et notamment porter un masque chirurgical même après avoir reçu les 2 injections du vaccin.

Voici tout d’abord les explications du HSCP (Haut Conseil à la Santé Publique) dans un document mis en ligne le 25/04/2021 et intitulé Adaptation des recommandations pour les personnes ayant bénéficié d'un schéma vaccinal complet contre le Covid-19 :

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) adapte les recommandations pour les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet contre le Covid-19.
Dans une position de prudence, le HCSP a pris en compte la situation épidémiologique nationale actuelle défavorable, la saturation hospitalière, l’impossibilité d’évaluer le risque pour les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet de contaminer d’autres personnes, l’incertitude relative à l’impact de la transmission notamment des variants d’intérêt et la faible couverture vaccinale actuelle en France.

Dans une position d’espoir de contrôle de la pandémie, le HCSP a pris en compte l’efficacité des vaccins actuellement disponibles sur les formes graves de Covid-19, l’efficacité des mesures barrières sur la transmission du SARS-CoV-2, l’intensification de la campagne vaccinale devant permettre la reprise progressive d’une vie sociale et économique dans la seconde partie de l’année 2021.
Ainsi, d’une manière générale, le HCSP recommande de :

  • poursuivre l’application des mesures barrières en cette période, même en étant vacciné ;

  • promouvoir et faciliter l’accès à la vaccination de toutes les personnes ;

  • engager des campagnes de communication pédagogique à destination des citoyens vaccinés pour leur expliquer l’importance des mesures barrières, même en étant vaccinés ;

  • […]

  • promouvoir des études de suivis cliniques et microbiologiques des personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal pour évaluer le risque individuel d’infection par exposition à des personnes infectées ainsi que le risque de transmission en tenant compte des différents variants d’intérêt ;

  • promouvoir la réalisation de travaux de modélisation permettant d’évaluer le risque de transmission en fonction de la levée de telle ou telle mesure barrière ;

  • réévaluer les conduites à tenir en fonction de l’évolution épidémiologique du Covid-19, notamment la proportion de variants préoccupants.

Pour les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet, le HCSP recommande de :

  • poursuivre l’inclusion des personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet dans la politique de « contact tracing » ;

  • considérer que les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet restent définies comme des contacts à risque, même si ce risque est probablement diminué.

Le HCSP recommande que 

  • Dans un cadre privé familial ou amical en milieu intérieur fermé :

    • toutes les personnes réunies puissent ne pas porter de masque si elles ont toutes bénéficié d’un schéma vaccinal complet et à condition de respecter les autres mesures barrières : hygiène des mains, distance interindividuelle, aération et limitation à 6 du nombre de personnes. Cette recommandation ne s’applique pas, dès lors que l’un des membres présente un facteur de risque de formes graves (âge, comorbidité).

    • Toutes les personnes réunies continuent de respecter l’ensemble des mesures barrières y compris le port de masque lorsque l’une d’elles n’a pas bénéficié d’un protocole de vaccination complet.

  • Dans un cadre collectif en population générale (collectivités et milieux extérieurs ouverts), de :

    • continuer à respecter l’application des mesures barrières dont le port de masque et de limitation des déplacements en accord avec l’évolution des décisions nationales en fonction de l’avancée de la couverture vaccinale ;

    • ne pas participer ni organiser des regroupements de personnes au-delà de ce qui est réglementairement autorisé.

https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1006

En complément, le site collaboratif Covaxinfo créé et coordonné par le Pr Yonathan Freund, médecin urgentiste, répond aux 2 questions suivantes :

La vaccination empêche-t-elle de tomber malade ou d’être contagieux ?  :
Les vaccins actuels ont une efficacité de plus de 90% sur les formes graves. Ça veut dire que le risque de contracter la maladie est considérablement réduit. Il existe évidemment un risque minime d’être contaminé en étant vacciné, il s’agira alors d’une forme asymptomatique ou faiblement grave.
Par ailleurs nous n’avons pas de données suffisantes sur la contagiosité en étant vacciné. Le risque de contaminer quelqu’un d’autre est très faible, et il justifie que la très grande majorité de la population se fasse vacciner. Si une grande partie de la population est vaccinée la circulation du virus diminuera progressivement et la pandémie s’arrêtera. Le virus deviendra probablement endémique, c’est-à-dire qu’il continuera à circuler à bas bruit comme les virus du rhume ou de la grippe.

 Une fois vacciné, dois-je continuer à porter un masque et à pratiquer les gestes barrière ?
Oui tout à fait. Pour une raison très simple : même vacciné, il persiste une possibilité d’être porteur voire contaminant. Tant que la couverture vaccinale est insuffisante et tant que le virus circule, le respect des gestes barrières est indispensable.
Quand la grande majorité de la population sera vaccinée et que le virus ne circulera quasiment plus, il est possible que petit à petit, nous puissions nous relâcher progressivement. Mais ce n’est pas du tout le cas pour l’instant. 

https://covaxinfo.fr/

Enfin, Le journal du CNRS vous apporte la même confirmation dans un article en date du 16 avril 2021 intitulé Covid-19 : vacciné, peut-on s’infecter et transmettre le virus ? :

[…]
Considérons maintenant la faible proportion de personnes dûment vaccinées qui ont quand même été infectées et ont présenté des symptômes de la maladie, même si celle-ci n’était plus mortelle pour eux. Sont-elles aussi contagieuses que les autres malades ?
Une étude menée en Israël sur environ 5000 patients de tous âges souffrant du Covid-19 apporte un début de réponse. Elle s’est intéressée à la quantité de virus nasopharyngée (présent dans le nez jusqu’à la paroi arrière du pharynx). Celle-ci est directement liée à la charge virale du patient et constitue un indicateur fort du potentiel de contagiosité d’une personne.
D’après les mesures, la quantité d'ARN viral nasopharyngé détectée par le test RT-PCR était 3 à 4,5 fois plus faible chez les patients ayant reçu une dose de Pfizer-BioNTech depuis au moins douze jours que chez les non-vaccinés. Cela suggère que le portage nasopharyngé diminue fortement à mesure que la réponse immune induite par le vaccin se développe.
On peut raisonnablement estimer qu'avoir moins de virus c'est être moins infectieux, ce qui est encourageant sur une potentielle moindre contagiosité des personnes vaccinées. Mais à l’heure actuelle, personne ne connaît la quantité de virus minimale nécessaire à la transmission de la maladie, d’autant que cette quantité peut évoluer en fonction d'autres variants du virus….

https://lejournal.cnrs.fr/billets/covid-19-vaccine-peut-sinfecter-et-transmettre-le-virus

Nous espérons que ces informations vous seront utiles. 

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

 NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 27/05/21



Retour à la liste des questions