Questions-santé 2021 - juin

La grossesse et le rhésus

Question

Bonjour, svp je suis de rhésus négatif et j'ai fait trois avortements sans l'injection de l'anti D. Maintenant j'ai une grossesse de 4 semaines. Svp comment je vais faire ?


Réponse

Bonjour,

De rhésus négatif, vous avez eu plusieurs IVG. De nouveau enceinte, vous souhaitez cette grossesse mais vous êtes inquiète en raison de l’absence d’injection de sérum anti-D lors de vos IVG.

Le site Périnat France (association de médecins autour de la périnatalité) explique : L'incompatibilité rhésus entre père et mère

Vous êtes de rhésus négatif. Cette particularité est importante à connaître et a des conséquences sur vos grossesses à venir.
Ce document est destiné à vous expliquer le mécanisme de "l'immunisation foeto-maternelle" ou "maladie hémolytique", et surtout les moyens de sa prévention.
[…]
- Que faut-il donc faire, en résumé ?
Vous êtes de rhésus négatif. Voici les précautions à prendre :
- avant toute grossesse, il est utile de vérifier que vous n'êtes pas déjà porteuse d'agglutinines irrégulières (vous auriez pu le devenir à l'occasion d'une fausse couche passée inaperçue). La législation française conseille d'ailleurs de faire lors de l'examen prénuptial, un groupe sanguin avec recherche d'agglutinines irrégulières.
- au début de toute grossesse, il faut refaire une recherche d'agglutinines irrégulières (et par prudence répéter cet examen en cours de grossesse).
- après chaque accouchement, la femme doit subir une injection de sérum anti-D. Cette injection est également obligatoire après chaque fausse couche et après chaque IVG.
Moyennant ces précautions simples, vous ne développerez jamais d'immunisation foeto-maternelle, et vos enfants seront indemnes d'anémie hémolytique.

- Que faire si la recherche d'agglutinines irrégulières est positive ?
Une femme de rhésus négatif peut être porteuse d'agglutinines irrégulières (elle a pu s'immuniser lors d'une fausse couche ou d'une IVG après laquelle l'injection de sérum anti D n'a pas été faite). Pas de panique. La grossesse devra être surveillée, et un traitement entrepris pour réduire le risque de destruction des globules du foetus. L'efficacité de ce traitement est conditionnée par la précocité du diagnostic: c'est dès le début de la grossesse que les agglutinines irrégulières doivent être repérées.

https://www.perinat-france.org/en/node/288

A la lecture de ce document, on apprend donc que la recherche d’agglutinines irrégulières est possible lors de la grossesse et qu’un traitement peut être envisagé dès le début de la grossesse.

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous vous suggérons d’évoquer rapidement le problème avec le médecin ou l’équipe soignante qui suit votre grossesse afin que le traitement adéquat puisse vous être donné.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions