Questions-santé 2021 - juin

Taux chlamydia trachomatis > 250ua/ml

Question

Bonjour, Étant avec mon copain depuis 2 mois et utilisant le préservatif (sauf une fois sans pénétration) nous avions décidé de faire un test MST pour savoir si tout était correct des 2 côtés.


Réponse

Bonjour,

Vous et votre ami avez fait des prises de sang pour détecter des infections sexuellement transmissibles (IST) et la vôtre s’est révélée positive pour la chlamydia.Vous souhaitez savoir si votre infection est en cours ou si vous pouvez avoir été contaminée des mois auparavant.

Nous vous remercions de votre confiance mais nous vous rappelons que Questions-santé est un service de documentation et que comme indiqué sur notre formulaire, nous ne pouvons donner d’avis médical.

En revanche et à titre d’information générale, nous vous proposons le dossier sur les infections à chlamydia (symptômes, diagnostic, évolution) extrait du site de l’Assurance maladie :
https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/infection-chlamydia/symptomes-diagnostic-evolution

En complément, sur le site d’information médicale Allo docteurs, voici les explications du Pr. François Haab, urologue, à la question J'ai récemment appris que j'avais la chlamydia. Je suis avec mon ami depuis deux ans, comment ai-je pu l'attraper ? 

La chlamydia est un vrai problème, car il y a une forte endémie, et donc une grande proportion de personnes, notamment de femmes, qui sont parfois porteuses et qui n'ont aucun symptôme. La chlamydia est une infection sexuellement transmissible, la transmission se fait donc pendant les rapports sexuels non protégés.
"Elle a donc pu l'attraper avant de connaître son ami. Ça peut être ancien. Chez l'homme, cette infection donne peu de signes : des petites brûlures dans l'urètre, une gêne pour uriner… La chlamydia est embêtante parce que c'est un micro-organisme, un germe. Il faut y penser et il faut la chercher par des prélèvements. D'ailleurs, il faut bien spécifier même au laboratoire d'analyses, qu'on cherche spécifiquement ce germe sinon le laboratoire peut même passer à côté.
Très souvent il y a des porteurs sains. Il faut donc vraiment aller rechercher la chlamydia. Cette recherche n'est pas très efficace avec une prise de sang, il faut réaliser un prélèvement vaginal ou un prélèvement urétral en le spécifiant. Cette infection se traite très bien avec des antibiotiques (trois semaines d'antibiotiques). Il faut rechercher la chlamydia chez les deux partenaires sinon il y a une contamination et on a un aller-retour en permanence et donc on ne s'en sort pas. Il faut vraiment aller le chercher.

https://www.allodocteurs.fr/sexo/ist/chlamydiae/comment-se-transmet-la-chlamydia_18044.html

Le Dr. Jean-Marc Bohbot, médecin infectiologue, directeur médical à l’Institut Alfred Fournier (Paris) précise :

Cette infection s’attrape par tous types de rapports sexuels : vaginal, anal, mais aussi oral. « Les gens oublient trop souvent d’utiliser un préservatif lors des fellations alors que c’est la majorité des cas de contaminations aujourd’hui, déplore le Dr Bohbot. Cette pratique est aussi risquée que les autres types de pénétration ».
En effet, celui ou celle qui pratique la fellation avec une personne contaminée va contracter la bactérie qui va alors se nicher dans sa gorge. « Là, ça ne provoque pas de stérilité bien sûr, mais le risque est de transmettre les bactéries à ses autres partenaires », prévient-il.
[…]
Pour empêcher cela, une seule solution: utiliser un préservatif à chaque rapport sexuel.

https://sante.lefigaro.fr/article/chlamydia-une-ist-silencieuse-qui-peut-rendre-les-femmes-steriles

Enfin, vous pouvez parcourir le site institutionnel info-ist.fr. :

L'infection à chlamydiæ trachomatis (CT) est l'IST bactérienne la plus fréquente entre 16 et 24 ans, surtout chez les femmes.
La contamination passe inaperçue la plupart du temps car il y a peu de symptômes, voire pas du tout.
La transmission est facile

Le préservatif (masculin et féminin) permet de se protéger de la plupart des IST, mais les modes de transmission sexuelle, notamment pour les chlamydiæ, sont multiples : la pénétration vaginale ou anale est le mode le plus répandu, mais parfois un simple contact peau à peau peut suffire. On peut donc avoir contracté une infection lors d’un rapport sexuel, qu’il y ait pénétration ou non, et quel que soit le sexe de son partenaire.

http://www.info-ist.fr/tout-savoir-sur-les-ist/chlamydiose.html

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous vous conseillons de consulter rapidement le médecin prescripteur de l’examen, qui compte-tenu de la connaissance de votre dossier médical, sera en mesure de vous indiquer la solution thérapeutique adaptée.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions