Questions-santé 2021 - septembre

Sclérose en plaques et somnambulisme

Question

J'ai une sclérose en plaques depuis 23 ans. J'ai des troubles de l'équilibre que j'arrive à + ou - gérer dans les escaliers grâce à une bonne luminosité. Cependant, j'ai fait du somnambulisme, une nuit et me suis retrouvée en plein milieu de la nuit dans l'escalier qui était alors éteint. Que se passe-t-il ? Pourquoi je n'y arrive pas lorsque je suis "bien réveillée "? Est-ce que les troubles disparaissent lors du somnambulisme ?


Réponse

Bonjour,

Vous vous interrogez sur le mécanisme du somnambulisme et en quoi il peut « inhiber » une SEP selon l’expérience que vous relatez.

Nous vous rappelons que Questions-santé est un service documentaire animé par des documentalistes et qu’à ce titre, comme indiqué sur notre formulaire de contact, nous ne pouvons émettre d’avis médical.

Nous vous proposons des informations générales sur le mécanisme du somnambulisme sur le site du magazine Futura sciences :

Même si les causes profondes restent à éclaircir, on comprend aujourd'hui le mécanisme : le problème se situe au niveau des ondes courtes enregistrées sur l'EEG pendant le sommeil lent, leur tracé n'est pas normal. En cause : un dysfonctionnement du système thalamocortical. Normalement, il doit organiser cette fameuse atonie musculaire propre au sommeil, qui empêche de bouger pendant certaines phases du sommeil. Ici, l'inhibition ne fonctionne pas et le patient peut donc se mouvoir. Mais cela ne se répète pas régulièrement et ne dure pas toute la nuit : généralement, les épisodes de somnambulisme sont assez courts, entre 2 et 30 minutes.

https://www.futura-sciences.com/sante/dossiers/sommeil-rever-monde-fascinant-reves-1281/page/9/

Le réseau Morphée, spécialiste du sommeil vous apporte des compléments :

Dans sa forme typique, le somnambule se lève et déambule les yeux ouverts ; même si ses gestes sont maladroits il peut accomplir des tâches complexes comme descendre un escalier, ouvrir une porte, se faire à manger.
Il s’agit d’un état d’éveil incomplet où la personne présente une activité motrice alors qu’elle continue à dormir.
Cet état d’éveil a lieu lors du sommeil lent profond dans les 3 premières heures après l’endormissement.
L’épisode dure en général 10min et la personne n’en gardera pas de souvenir.
[…]
Une prise en charge médicale n’est dans la plupart des cas pas nécessaire.
Par contre, on peut essayer de limiter le nombre d’accès de somnambulisme notamment en évitant que la personne ne soit en dette de sommeil ou en évitant ce qui augmente la température corporelle (sport le soir, fièvre)
De plus, il est important de prendre des mesures préventives afin d’éviter que le sujet ne se mette en danger : mettre hors de portée les objets dangereux, fermer les fenêtres et la porte d’entrés, bloquer l’accès à l’escalier, éviter les lits en hauteur…

https://reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/insomnies-apnees/les-parasomnies/le-somnambulisme

Concernant le somnambulisme et la SEP, nous vous conseillons d’en parler au spécialiste qui vous suit ou de contacter une association spécialisée (site Mieux vivre avec la SEP) :
https://www.mieux-vivre-avec-la-sep.com/prise-en-charge/associations-et-reseaux/associations-sep/

Nous espérons que ces informations vous seront utiles.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions