Questions-santé 2021 - novembre

Hernie discale ascendante

Question

Bonjour, Je vais me faire opérer d'une hernie discale ascendante L4 L5. la technique proposé est de couper la vertèbre en 2 pour accéder à la hernie. Est-ce une technique courante. Merci de votre réponse.


Réponse

Bonjour,

Vous souffrez d’une hernie discale ascendante et vous devez être opéré prochainement. Le chirurgien propose de couper la vertèbre en 2 pour accéder à la hernie. Vous souhaitez savoir si cette technique est courante.

Afin de vous apporter des éléments de réponse, nous vous proposons tout d’abord la lecture d’un article du Vidal, référence en matière d’information médicale, consacré à la hernie discale :

Les hernies discales sont dues à la compression d'un nerf par un disque intervertébral, elles guérissent le plus souvent spontanément en quelques semaines. Leur traitement repose sur le soulagement de la douleur et de l'inflammation. La chirurgie n'est que rarement nécessaire. Des mesures d'hygiène de vie doivent être mises en place et suivies scrupuleusement pour éviter les récidives et l'apparition de douleurs chroniques. […]
La chirurgie de la hernie discale
Dans des cas très précis, par exemple lorsque les fibres nerveuses responsables des mouvements sont compressées et provoquent de la paralysie, ou lorsque la hernie discale devient chronique et entrave la vie quotidienne, il est possible d’intervenir chirurgicalement pour lever la compression et éviter les récidives. Cette forme de traitement n’est indispensable que pour 5 à 10 % des cas, elle reste donc relativement rare.
Les techniques chirurgicales sont nombreuses et en constante évolution. Elles visent essentiellement à enlever le disque hernié et à le remplacer.

https://www.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/hernie-discale/traitements.html

Concernant les techniques existantes, nous vous proposons de lire les explications données sur les sites de 2 hôpitaux :

- Le service de Neurochirurgie de l’hôpital Lariboisière à Paris précise :
 

[…] Traitements chirurgicaux : La chirurgie pour une hernie discale lombaire peut être une option si vos symptômes ne s’améliorent pas de manière significative avec les traitements conservateurs ou si la douleur devient intolérable et n’est pas soulagée par des antalgiques puissants. La chirurgie peut également être recommandée si vous présentez des signes de lésions nerveuses, telles qu’une faiblesse ou une perte de sensation dans vos jambes. 

  • Discectomie microchirurgicale: le chirurgien pratique une petite incision au milieu du dos. Pour atteindre le disque endommagé, les muscles de la colonne vertébrale sont écartés pour exposer la vertèbre. L’espace entre les deux vertèbres est ouvert en enlevant le ligament qui va de l’une à l’autre (Ligament jaune) et une partie de l’os est enlevée pour exposer la racine nerveuse et le disque. Le morceau de disque qui comprime le nerf est soigneusement retiré à l’aide d’instruments spéciaux et sous microscope. Environ 90% des patients se remettent bien de cette chirurgie et peuvent reprendre leur travail normal au bout de six semaines environ. 

  • Discectomie microendoscopique mini-invasive: le chirurgien fait une petite incision dans le dos. De petits tubes, appelés dilatateurs, sont utilisés avec un diamètre croissant pour élargir un tunnel vers la vertèbre. Une partie de l’os est enlevée pour exposer la racine nerveuse et le disque. Le chirurgien utilise un endoscope ou un microscope pour retirer le morceau de disque qui comprime la racine nerveuse. Cette technique provoque moins de blessures musculaires qu’une discectomie traditionnelle et permet une récupération plus rapide. Elle n’est pas applicable à toute les hernies discales. […]

https://www.neurochirurgie-lariboisiere.com/hernie-discale/

- Le groupe OrthoSud de la clinique Saint-Jean à Montpellier complète :

[…] Une intervention neurochirurgicale vous sera proposée schématiquement dans 2 cas de figure : soit en urgence s’il existe une paralysie avérée des muscles innervés par la racine comprimée (déficit du pied ou du quadriceps), s’il existe un syndrome de la queue de cheval (déficit musculaire et troubles sphinctériens par compression majeure de plusieurs racines) ou lorsque la sciatique est qualifiée d’hyperalgique, résistante aux traitements antalgiques majeurs, comme les morphiniques ; soit lorsque la sciatique dure depuis plusieurs semaines, entrainant un handicap fonctionnel important, une gêne dans la vie quotidienne, et ce malgré toutes les thérapeutiques proposées. Le but de l’intervention est de faire disparaître la douleur sciatique. Dans la majorité des cas les douleurs lombaires persistent.

Le principe de l’intervention est toujours le même. Sous anesthésie générale, on réalise une incision cutanée en regard de l’espace discal intéressé, le plus souvent après un contrôle radioscopique, et l’on aborde l’espace interlamaire où se trouve le ligament jaune (ligament tendu entre deux lames). Ce ligament est ensuite incisé, puis réséqué. On se retrouve ainsi dans le canal vertébral. Le chirurgien repère ensuite la racine comprimée par la hernie discale. Celle-ci sera retirée à l’aide d’une pince à disque (photo opératoire). Parfois le disque sera cureté, notamment si le ligament a été largement ouvert par l’extériorisation de la hernie, et ce pour éviter que des fragments discaux ressortent prématurément. Le chirurgien vérifie la parfaite liberté de la racine, l’absence de saignement, puis après avoir lavé l’espace opératoire avec du sérum physiologique, il referme l’abord chirurgical plan par plan.

En fonction de l’habitude de chacun il existe des variantes techniques. L’installation du patient peut être différente : position ventrale sur cadre, position génu-pectorale ou décubitus latéral. L’anesthésie est parfois loco-régionale (anesthésie péri-durale). Certains utilisent le microscope opératoire ou des lunettes grossissantes. Les écarteurs peuvent être des lames ou des tubes. D’autres utilisent une caméra. Parfois, s’il existe une arthrose importante, le chirurgien peut ouvrir le canal rachidien de façon plus importante pour libérer la racine d’une contrainte osseuse associée. Le but de l’intervention est de parfaitement libérer la racine, avec une voie d’abord la plus minime possible
. […]

http://www.orthosudmontpellier.com/les-pathologies/colonne-vertebrale/chirurgie-d-une-hernie-discale-lombaire.html

A la lecture de ces documents, vous comprendrez que chaque cas est différent et que la technique chirurgicale est adaptée à chaque patient.

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons d’échanger avec le spécialiste qui vous suit. Lui seul, connaissant votre dossier médical, pourra vous apporter des réponses adaptées quant à la technique prévue pour l’opération.

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec le médecin et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions