Questions-santé 2022 - mai

Vaccin et maladies auto-immunes

Question

Avons-nous les retours du nombre de personnes ayant déclaré une maladie auto-immune suite à la vaccination ? Est-il semblable aux autres années ? Merci à vous.


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si l’on connait le nombre de personnes nouvellement touchées pas des maladies auto-immunes après avoir été vaccinées contre la Covid-19.

Concernant les chiffres de personnes atteintes de maladies auto-immunes, l’Institut Pasteur explique dans un article du 27/02/2018 :

[….]
Appelées maladies « auto-immunes », elles touchent environ 5 millions de personnes en France et constituent le troisième groupe de maladies en terme de morbidité et de mortalité dans les pays industrialisés, après les cancers et les maladies cardiovasculaires.[…]

https://www.pasteur.fr/fr/journal-recherche/dossiers/maladies-auto-immunes-quand-nos-defenses-nous-attaquent

Lors de nos recherches documentaires, nous n’avons pas trouvé de chiffres plus récents car les statistiques demandent un temps de recul pour prendre en compte les données.

Cependant comme vous semblez vous interroger sur un lien de causalité entre vaccination et survenue de maladies auto-immunes, nous vous proposons des articles scientifiques repérés dans Medline, la base de données bibliographique multilingue produite par la National Library of Medicine (NLM™) aux Etats-Unis dans tous les domaines biomédicaux. C’est la base de données de référence en sciences biomédicales.
Medline via PubMed

Tout d’abord, il semble que la Covid-19 aurait entrainé des maladies auto-immunes chez certains patients : Autoimmune complications of COVID19 / Niloufar Yazdanpanah and Nima Rezaei. -  Journal of Medical Virology (2022 Jan; 94(1): 54–62)
Abstract

Coronavirus disease 2019 (COVID‐19) is still propagating a year after the start of the pandemic. Besides the complications patients face during the COVID‐19 disease period, there is an accumulating body of evidence concerning the late‐onset complications of COVID‐19, of which autoimmune manifestations have attracted remarkable attention from the first months of the pandemic. Autoimmune hemolytic anemia, immune thrombocytopenic purpura, autoimmune thyroid diseases, Kawasaki disease, Guillain‐Barre syndrome, and the detection of autoantibodies are the cues to the discovery of the potential of COVID‐19 in inducing autoimmunity. Clarification of the pathophysiology of COVID‐19 injuries to the host, whether it is direct viral injury or autoimmunity, could help to develop appropriate treatment.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8661629/
Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) se propage encore un an après le début de la pandémie. Outre les complications auxquelles les patients sont confrontés pendant la période de la maladie COVID-19, les preuves s'accumulent concernant les complications tardives de la COVID-19, dont les manifestations auto-immunes ont attiré une attention remarquable dès les premiers mois de la pandémie. L'anémie hémolytique auto-immune, le purpura thrombocytopénique immunitaire, les maladies thyroïdiennes auto-immunes, la maladie de Kawasaki, le syndrome de Guillain-Barré et la détection d'auto-anticorps sont les indices de la découverte du potentiel du COVID-19 à induire l'auto-immunité. La clarification de la physiopathologie des lésions de l'hôte causées par COVID-19, qu'il s'agisse de lésions virales directes ou d'auto-immunité, pourrait aider à développer un traitement approprié.
 

D’autre part, les vaccins contre la Covid-19 pourraient également avoir eu un effet sur le déclenchement de maladies auto-immunes :
New-onset autoimmune phenomena post-COVID-19 vaccination / Yue Chen, Zhiwei Xu , Peng Wang , Xiao-Mei Li , Zong-Wen Shuai , Dong-Qing Ye, Hai-Feng Pan . -  Immunology. (2022 Apr;165(4):386-401.)
Abstract

Coronavirus disease 2019 (COVID-19) pandemic caused by severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2) has led to an unprecedented setback for global economy and health. Vaccination is one of the most effective interventions to substantially reduce severe disease and death due to SARS-CoV-2 infection. Vaccination programmes are being rolled out globally, but most of these vaccines have been approved without extensive studies on their side-effects and efficacy. Recently, new-onset autoimmune phenomena after COVID-19 vaccination have been reported increasingly (e.g. immune thrombotic thrombocytopenia, autoimmune liver diseases, Guillain-Barré syndrome, IgA nephropathy, rheumatoid arthritis and systemic lupus erythematosus). Molecular mimicry, the production of particular autoantibodies and the role of certain vaccine adjuvants seem to be substantial contributors to autoimmune phenomena. However, whether the association between COVID-19 vaccine and autoimmune manifestations is coincidental or causal remains to be elucidated. Here, we summarize the emerging evidence about autoimmune manifestations occurring in response to certain COVID-19 vaccines. Although information pertaining to the risk of autoimmune disease as a consequence of vaccination is controversial, we merely propose our current understanding of autoimmune manifestations associated with COVID-19 vaccine. In fact, we do not aim to disavow the overwhelming benefits of mass COVID-19 vaccination in preventing COVID-19 morbidity and mortality. These reports could help guide clinical assessment and management of autoimmune manifestations after COVID-19 vaccination.

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/imm.13443
Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

La pandémie de coronavirus 2019 (COVID-19) causée par le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) a entraîné un recul sans précédent de l'économie et de la santé mondiale. La vaccination est l'une des interventions les plus efficaces pour réduire considérablement les maladies graves et les décès dus à l'infection par le SRAS-CoV-2. Des programmes de vaccination sont mis en place dans le monde entier, mais la plupart de ces vaccins ont été approuvés sans que des études approfondies aient été menées sur leurs effets secondaires et leur efficacité. Récemment, des phénomènes auto-immuns d'apparition récente après la vaccination par le COVID-19 ont été signalés de plus en plus fréquemment (par exemple, thrombocytopénie thrombotique immunitaire, maladies hépatiques auto-immunes, syndrome de Guillain-Barré, néphropathie à IgA, polyarthrite rhumatoïde et lupus érythémateux systémique). Le mimétisme moléculaire, la production d'auto-anticorps particuliers et le rôle de certains adjuvants vaccinaux semblent contribuer de manière substantielle aux phénomènes auto-immuns. Cependant, il reste à déterminer si l'association entre le vaccin COVID-19 et les manifestations auto-immunes est une coïncidence ou un lien de causalité. Nous résumons ici les preuves émergentes concernant les manifestations auto-immunes survenant en réponse à certains vaccins COVID-19. Bien que les informations relatives au risque de maladie auto-immune comme conséquence de la vaccination soient controversées, nous nous contentons de proposer notre compréhension actuelle des manifestations auto-immunes associées au vaccin COVID-19. En fait, nous ne cherchons pas à réfuter les avantages considérables de la vaccination de masse contre le COVID-19 dans la prévention de la morbidité et de la mortalité liées au COVID-19. Ces rapports pourraient contribuer à orienter l'évaluation clinique et la gestion des manifestations auto-immunes après la vaccination contre le COVID-19.

- Vaccinations and Autoimmune Diseases / Bianca Olivieri, Corrado Betterle and Giovanna Zanoni. - Vaccines (2021 Aug; 9(8): 815.)
Abstract

Vaccines represent one of the most effective measures of public health medicine, saving countless lives and preventing lifelong disabilities. Vaccines are extremely safe, however, no vaccine is completely free from risks and adverse events can occur following vaccination. An adverse event following immunization (AEFI) may be a true adverse reaction caused by the vaccine or an event that temporally occurred after immunization but is not caused by it. Among the adverse reactions to vaccines, one of the most feared is the triggering of autoimmune diseases, which are a heterogeneous group of disorders characterized by dysregulation of the immune system. Currently, no mechanisms have been demonstrated that could explain the correlation between vaccination and the development of autoimmune diseases. Furthermore, epidemiological studies do not support the hypothesis that vaccines cause systemic autoimmune diseases. The only confirmed associations, although very rare, are those between the flu vaccine and Guillain-Barré syndrome, especially with old vaccine preparations, and measles-mumps-rubella (MMR) vaccine and thrombocytopenia. Due to the SARS-CoV2 pandemic, new types of vaccines have been developed and are now available. Close vaccine safety-surveillance is currently underway for these new vaccines.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8402446/
Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Les vaccins représentent l'une des mesures les plus efficaces de la médecine de santé publique, sauvant d'innombrables vies et prévenant des handicaps à vie. Les vaccins sont extrêmement sûrs, cependant, aucun vaccin n'est totalement exempt de risques et des événements indésirables peuvent survenir après la vaccination. Un événement indésirable à la suite d'une vaccination (EIAV) peut être une véritable réaction indésirable causée par le vaccin ou un événement survenu temporairement après la vaccination mais qui n'est pas causé par celle-ci. Parmi les effets indésirables des vaccins, l'un des plus redoutés est le déclenchement de maladies auto-immunes, qui constituent un groupe hétérogène de troubles caractérisés par un dérèglement du système immunitaire. Actuellement, aucun mécanisme n'a été démontré qui pourrait expliquer la corrélation entre la vaccination et le développement de maladies auto-immunes. De plus, les études épidémiologiques ne soutiennent pas l'hypothèse que les vaccins provoquent des maladies auto-immunes systémiques. Les seules associations confirmées, bien que très rares, sont celles entre le vaccin contre la grippe et le syndrome de Guillain-Barré, surtout avec les anciennes préparations vaccinales, et le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) et la thrombocytopénie. En raison de la pandémie de SRAS-CoV2, de nouveaux types de vaccins ont été développés et sont désormais disponibles. Une surveillance étroite de la sécurité des vaccins est actuellement en cours pour ces nouveaux vaccins.

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 28/05/22



Retour à la liste des questions