Toutes les questions-santé - février

Risque de forme grave de Covid-19

Question

J'ai un antécédent de chirurgie cardiaque ( avril 2020) suite à valve aortique calcifiée, opération à cœur ouvert pour pose d'une valve biologique animale. Pouvez-vous me dire si je fais partie des personnes à risque de forme grave de Covid-19 et si oui, je peux obtenir le vaccin dès à présent ? Y-a-t-il un délai à respecter pour faire le vaccin anti Covid-19 sachant que fin novembre 2020, j'ai reçu un 1ER vaccin Pneumovar et fin janvier 2021 un 2ème vaccin venant compléter le 1er, le Pneumovax ? Merci de votre réponse


Réponse

Bonjour,

Vous avez subi une chirurgie cardiaque avec pause de valve biologique animale en avril 2020. Vous souhaitez savoir si vous faites partie des personnes à risque de développer une forme grave de Covid-19. Vous souhaitez également savoir si vous faites partie des personnes prioritaires pour recevoir le vaccin. Enfin, vous nous précisez avoir reçu les vaccins Pneumovar et Pneumovax en novembre 2020 et janvier 2021. Vous vous demandez si cela constitue une contre-indication au vaccin anti covid-19.

Tout d’abord, afin de connaitre les facteurs de risques susceptibles d’entrainer une forme grave de Covid-19, nous vous invitons à lire la réponse que nous avons apportée dans notre réponse type sur le sujet et attirons votre attention sur le paragraphe suivant :
« Qui sont les personnes à risque de développer une forme sévère de la Covid-19 ? »
https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/je-souffre-dune-maladie-chronique-suis-je-a-risque-face-a-la-covid-19/#item-grid-92954

Concernant les personnes pouvant actuellement prétendre à la vaccination anti-covid 19, nous attirons votre attention sur une autre réponse-type que nous avons réalisée, cette fois au sujet des vaccins contre la covid-19.
Le paragraphe suivant est susceptible de vous intéresser :

Quelle stratégie vaccinale ? Qui est prioritaire ?
[…]
Enfin, lors de la conférence de presse du 7 janvier 2021, le Premier Ministre a précisé les nouvelles étapes du plan de vaccination :
La vaccination est considérée comme un axe essentiel de la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Gratuite et non obligatoire, elle vient de commencer en France suivant les étapes recommandées par la Haute Autorité de santé (HAS). Pourquoi se faire vacciner ? Qui est concerné ? Quel est le calendrier selon les publics ? Quelles sont les garanties de sécurité ? Service-Public.fr fait le point avec l'Assurance maladie.(03/02/21)
[...]
Les publics concernés et le calendrier
Dans un premier temps :
Le déploiement de la vaccination se fait progressivement avec une priorité donnée depuis le 27 décembre 2020 et tout au long du mois de janvier 2021 aux publics les plus vulnérables au virus et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie. Il s'agit :

  • des personnes âgées en établissements : établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), unités de soins de longue durée (USLD), résidences autonomie, résidences services seniors ;

  • des personnels qui travaillent dans ces établissements lorsqu'ils sont à risque de développer une forme grave du Covid-19 ;

  • des professionnels des secteurs de la santé (y compris libéraux) et du médico-social, des pompiers et des aides à domicile âgés de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités depuis le 4 janvier 2021 ;

  • des personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés et leurs personnels âgés de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités ;

  • des personnes âgées de 75 ans et plus vivant à domicile à partir du 18 janvier 2021. La prise de rendez-vous dans des centres de vaccination se fera par téléphone et via internet à partir du 15 janvier 2021 ;

  • des patients vulnérables à très haut risque à partir du 18 janvier 2021 qui devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d'âge.

Dès que possible :
Phase 2 : les personnes âgées de 65 à 74 ans. Cette étape concerne 14 millions de personnes.
Phase 3 : les autres tranches de la population susceptibles d'être infectées et non ciblées antérieurement.

A savoir : Il n'est pas nécessaire, à ce stade, de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà été infectées. Cependant, ces personnes peuvent être vaccinées si elles le souhaitent après échange avec le médecin. Dans ce cas, il faut respecter un délai minimal de 3 mois après le début des symptômes avant de procéder à la vaccination et ne pas la pratiquer s'il y a des symptômes persistants. […]
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14557 »

https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/vaccins/#item-grid-103837

Concernant les patients vulnérables à très haut risque, voici ce qu’indique le site officiel de l’Administration française :

Qui est concerné ?
Il s'agit des patients :

  • atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • transplantés d'organes solides ;
  • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d'organes ;
  • atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d'infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares ) ;
  • atteints de trisomie 21. 
     

Comment prendre rendez-vous ?

Vous pouvez vous faire vacciner soit au sein des services où vous êtes suivi (si cela est possible) soit en centre de vaccination. Dans ce cas, pour s'assurer du respect des critères médicaux, vous devez d'abord obtenir une ordonnance auprès de votre médecin traitant. […]

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14592

Enfin, vous avez été vaccinée récemment et souhaitez savoir si cela constitue une contre-indication à la vaccination contre la Covid-19. Voici la réponse de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française :

7.2 Quel délai respecter entre les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna et un autre vaccin?
Un intervalle minimal de 14 jours est recommandé entre un vaccin ARN contre le SARS-CoV-2 et un autre vaccin (du fait du risque très théorique d’interférence entre les réponses immunitaires suscitées par les 2 vaccins). Cependant, si cet intervalle n’était pas respecté, il ne serait pas nécessaire d’administrer une dose supplémentaire pour l'un ou l'autre vaccin par rapport au schéma prévu.

https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/groupe-prevention/covid-19/vaccins-covid-19-questions-et-reponses-spilf-24dec2020.pdf

Nous vous remercions de votre confiance mais nous vous rappelons que Questions-santé est un service documentaire, géré par des documentalistes. Nous ne sommes donc pas en mesure de vous donner d’avis médical. Seul le médecin qui vous suit, connaissant vos antécédents médicaux et vous ayant examinée, sera en mesure de répondre de façon pertinente aux questions que vous posez.

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec les médecins et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 23/02/21



Retour à la liste des questions