Questions-santé 2021 - janvier

Vaccin covid

Question

Bonjour. Après être guéri du Covid19, nous sommes immunisés durant 4 à 6 mois selon les cas par la production d'anticorps de notre système immunitaire. Comment le vaccin peut-il nous immuniser plus longtemps par la simple injection d'une parcelle de virus mort ?


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir comment une vaccination à l’aide de « l’injection d’une parcelle de virus mort » peut immuniser à long terme alors que l’immunité, acquise après avoir contracté la Covid-19, n’est que de 4 à 6 mois affirmez-vous.

Afin de répondre à votre question, nous vous proposons tout d’abord d’écouter la réponse faite par le Dr Damien Mascret à une question proche de la vôtre au JT de 13h de France 2 (extrait à 10min24) :

A partir de combien de temps on était immunisé après avoir eu une première contamination au Covid ? […]
On a la réponse pour la borne inférieure, on sait que ça va être au moins 8 mois. Pourquoi ? Parce que quand on teste l’immunité, on a d’abord une immunité qui est l’immunité anticorps, c’est l’immunité rapide , elle se met en place rapidement pour nous défendre […] mais les chercheurs américains ont regardé une autre immunité qui est l’immunité cellulaire (parce qu’on a 2 types d’immunité) et l’immunité cellulaire, elle, est beaucoup plus intéressante parce que c’est la mémoire immunitaire et celle-là, elle, peut durer pendant des années, en tout cas, elle peut durer au moins 8 mois […] ça peut être plus de 8 mois, là ils avaient simplement 8 mois de recul mais vu les taux qu’ils observent à 8 mois, on pense que c’est probablement 1 an, 2 ans peut-être même d’avantage. […] 

https://www.france.tv/france-2/journal-13h00/2181257-edition-du-mardi-12-janvier-2021.html

D’après les connaissances scientifiques, il semble donc que l’immunité après une infection Covid-19 soit d’au moins 8 mois. Seules les analyses scientifiques sur du long terme pourront permettre de répondre avec plus de précisions à cette question.

Vous évoquez un vaccin contre la Covid-19 à base de « parcelle de virus mort».
Afin de vous aider à mieux cerner la nature des vaccins utilisés dans le cadre de la vaccination Covid-19, nous vous invitons à parcourir la FAQ que nous avons élaborée à ce sujet :
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/vaccins/

Nous attirons plus particulièrement votre attention sur le paragraphe suivant, qui détaille les types de vaccins contre la Covid-19 actuellement utilisés en France :

Les vaccins ayant obtenu une autorisation de mise sur le marché en France
Le site Vaccination-info-service.fr, site Web conçu sous l’égide de Santé publique France, établissement public sous tutelle du Ministère chargé de la Santé répond à plusieurs questions relatives à la vaccination contre la Covid-19 et précise les 2 vaccins ayant reçu une autorisation de mise sur le marché en France :

Deux vaccins contre la COVID-19 ont déjà été évalués et approuvés par l’EMA, et deux autres vaccins sont en cours d’évaluation préliminaire.
Le premier vaccin commercialisé est le vaccin Pfizer/BioNtech sous le nom de Comirnaty®. Le deuxième vaccin est celui du laboratoire Moderna.

https://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/COVID-19

La revue Prescrire détaille quant à elle, les spécificités des vaccins autorisés pour lutter contre la Covid-19 et revient sur les études qui ont été réalisées :

- Vaccin covid-19 à ARN messager tozinaméran (Comirnaty° des firmes Pfizer et BioNTech) et personnes âgées : quelques données, beaucoup d'incertitudes :

[…] Un vaccin à ARN messager, avec nanoparticules lipidiques et PEG, sans adjuvant ni conservateur. Le vaccin tozinaméran est un vaccin à ARN messager (ARNm, ARN pour acide ribonucléique). L'ARNm est une molécule qui transporte des informations génétiques. Chaque brin d'ARNm contient un code qui permet aux cellules de synthétiser dans leur cytoplasme une protéine spécifique.
Le principe d'un vaccin à ARN messager est le suivant : l'ARNm code pour la protéine déterminée contre laquelle on souhaite déclencher une réponse immunitaire. L'objectif est de faire pénétrer l'ARNm à l'intérieur de cellules hôtes (mais sans entrer dans le noyau où se trouve l'ADN humain), afin qu'elles produisent la protéine virale correspondant au code de l'ARNm et que cela déclenche une réponse immunitaire. Dans un vaccin, les brins d'ARNm sont contenus dans des nanoparticules lipidiques qui les protègent d'une destruction dans le milieu extracellulaire et facilitent leur entrée dans la cellule hôte (2). Pour le vaccin tozinaméran, les nanoparticules lipidiques contiennent aussi du polyéthylène glycol (PEG) 2000 (3). Ce vaccin ne contient ni adjuvant ni conservateur. […]

https://www.prescrire.org/Fr/203/1845/60577/0/PositionDetails.aspx

- Vaccin covid-19 à ARN messager de la firme Moderna : quelques données et des incertitudes, comme avec le vaccin tozinaméran (Comirnaty°, des firmes Pfizer et BioNTech) :

[…] Un vaccin à ARN messager, proche du vaccin tozinaméran. Le vaccin Sars-CoV-2 ARNm-1273 est un vaccin à ARNm (acide ribonucléique messager). Il est très proche du vaccin tozinaméran (lire ici). Dans ces deux vaccins, les brins d'ARNm codent pour une protéine de surface du virus dite protéine Spike. Les brins d'ARNm sont contenus dans des nanoparticules lipidiques, différentes selon le vaccin, qui elles-mêmes contiennent du polyéthylène glycol (PEG) 2000. Ces deux vaccins sont sans adjuvant ni conservateur (1,2). […]

https://www.prescrire.org/fr/203/1845/60615/0/PositionDetails.aspx

Les vaccins, actuellement mis sur le marché, sont donc des vaccins à ARNm.

Si vous souhaitez mieux comprendre les différences entre les vaccins, nous vous conseillons la lecture du dossier du site des Décodeurs du Monde daté du 4 décembre, comprenant une infographie très pédagogique sur le fonctionnement des vaccins : Covid-19 : comment fonctionnent les futurs vaccins :
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/12/04/comment-fonctionnent-les-futurs-vaccins-contre-le-covid-19_6062151_4355770.html#xtor=AL-32280270

Enfin, concernant une différence d’efficacité de l’immunité selon qu’elle est due à l’infection ou à une vaccination, un document daté du 29 décembre 2020, réalisé par la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française, précise :

L’immunité acquise par l’infection naturelle est-elle plus solide que l’immunité post-vaccinale?.
La protection qu'une personne obtient en cas d'infection varie d'une personne à l'autre et en fonction de l’infection. Plusieurs études ont montré que de nombreuses personnes n’ont plus d’anticorps détectables quelques mois après une infection bénigne ou asymptomatique. On ne sait pas si ces personnes peuvent ou non se réinfecter
. En revanche, les personnes qui ont fait une infection plus grave ont presque toutes des anticorps détectables au moins 6 mois plus tard. C’est pourquoi la HAS a laissé la possibilité de décider au cas par cas si une personne préalablement infectée devait ou non se vacciner. La vaccination entraîne une immunité qui semble initialement comparable à celles des personnes qui ont fait une forme grave mais on ne sait pas dans quelle mesure cette immunité persiste plus au-delà de 6 mois.

https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/groupe-prevention/covid-19/vaccins-covid-19-questions-et-reponses-spilf-24dec2020.pdf

A la lecture de ces documents, vous comprendrez que les informations relatives à la vaccination évoluent avec le temps et les scientifiques réévaluent constamment l’état des connaissances. La vaccination semble conférer une protection similaire à celles des personnes ayant contracté la pathologie. Pour le moment, l’immunité semble être d’au moins 8 mois et les analyses scientifiques semblent montrer qu’une immunité plus longue semble probable. Il n’est cependant pas possible de l’affirmer pour l’heure.

Nous espérons que ces éléments d’information répondent à vos questions et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 14/01/21



Retour à la liste des questions