Questions-santé 2021 - juin

Avenir du vaccin Moderna

Question

Madame, Monsieur, Comme beaucoup de personnes, je me suis très souvent penchée sur le manque de recul que l'on a sur les vaccins du Covid19, celui qui est le Moderna m'intéresse particulièrement. J'aimerais savoir quels types de maladies on pourrait avoir au fil des années après s'être fait vacciner avec le vaccin Moderna ? Pourra-t-on guérir? Le manque de recul est un handicap important. Y a-il d'autres éléments importants au sujet du manque de recul. D'ailleurs, on ne trouve pas un vaccin en si peu de temps, celui de la polio est très bien mais on ne l'a pas trouvé du jour au lendemain. Merci pour votre réponse.


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez avoir des informations sur l’élaboration rapide des vaccins contre la Covid-19 et notamment le vaccin développé par Moderna. Vous souhaitez également savoir quel type de maladies pourraient se développer après cette vaccination.

Nous vous proposons de parcourir la FAQ que nous avons faite sur les vaccins.
https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/vaccins/

Nous attirons votre attention sur les rubriques suivantes :

- Etapes de la création d’un vaccin

Comment peut-on créer un vaccin si rapidement ?
Dans un reportage de France info du 27 novembre 2020, des scientifiques expliquent comment un vaccin contre la Covid-19 a été si rapidement trouvé, et rassurent sur sa qualité : Vrai ou Fake : faut-il s'inquiéter de la rapidité avec laquelle ont été conçus les vaccins contre le Covid-19 ?
Dans l'histoire, le vaccin le plus rapidement conçu a été celui contre Ebola, en cinq ans. Alors un vaccin anti-Covid développé en moins d'un an, c'est du jamais vu. Faut-il pour autant s'inquiéter de cette rapidité ?
 La rapidité avec laquelle ont été créés les vaccins contre la Covid-19 ne signifie pas que les tests ont été bâclés par les laboratoires. Les chercheurs mènent bien tous les essais cliniques indispensables. "Les conditions correspondent aux standards à la fois en termes d'efficacité et de sécurité. Il faut quand même voir que ce sont des dizaines de milliers de volontaires à qui on aura injecté le vaccin. On peut être raisonnablement rassuré", assure Michel Goldman, professeur d'immunologie à l'Université de Bruxelles.
La recherche et la production menées simultanément 
Si les scientifiques ont été aussi rapides, c'est parce qu'ils étaient très nombreux et très bien financés par les laboratoires privés et les institutions publiques. "Pour la première fois, il y a eu une coopération entre divers industriels qui a permis d'avancer encore plus vite", note Jean-Paul Stahl, professeur de médecine infectieuse au CHU de Grenoble. La phase de recherche et de production ont, en outre, été menées simultanément pour plusieurs vaccins, ce qui n'arrive jamais.
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vrai-ou-fake-faut-il-s-inquieter-de-la-rapidite-avec-laquelle-ont-ete-concus-les-vaccins-contre-le-covid-19_4196935.html

Un chercheur de l'Université de Cambridge, Mark Toshner, explique sur le site The Conversation ce qui a permis d'avoir un résultat si rapide dans la recherche d'un vaccin contre la Covid-19 : Développer un vaccin contre la Covid en moins d’un an ? Voici pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter. (27/11/20)
[...] Si vous rencontrez quelqu’un qui exprime son inquiétude face à la rapidité étonnante des essais actuels, dites-lui que prendre dix ans est plutôt mauvais signe. Ces dix années ne servent pas à s’assurer que le vaccin est sans danger, ce sont des années passées à lutter contre l’indifférence, les impératifs commerciaux et la bureaucratie. [...]
https://theconversation.com/developper-un-vaccin-contre-la-covid-en-moins-dun-an-voici-pourquoi-il-ny-a-pas-lieu-de-sinquieter-150900

https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/vaccins/#item-grid-103836

- Les vaccins ayant obtenu une autorisation de mise sur le marché en France
[…]
COVID-19 Vaccine Moderna®
https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/vaccins/#item-grid-107185

- Vous avez encore des questions ?

[…]
Le 21 janvier 2021, le journal Le Monde publie un dossier sur les vaccins contre la Covid-19 et tente de répondre aux nombreuses questions qui se posent : La vaccination contre le Covid-19 est ouverte à tous les adultes en France : où aller, quels effets secondaires...: nos réponses à vos questions (maj le 31/05/21)
  - […]
  - Pourquoi le développement des vaccins est-il allé si vite ?
  - Les procédures d’évaluation des vaccins sont-elles plus souples qu’à l’accoutumée ?
 
- […]
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/01/21/a-quel-point-les-vaccins-sont-ils-efficaces-quels-effets-secondaires-ont-ils-ete-observes-nos-reponses-a-vos-questions_6067093_4355770.html?utm_source=old_tracker

Alors que la vaccination a commencé dans l’hexagone, France info propose des réponses aux questions sur l’efficacité des vaccins, leur développement, les effets indésirables éventuels, les publics concernés, les contre-indications, l’organisation de la campagne vaccinale, la vie sociale et les voyages : Vaccination bientôt ouverte aux enfants : tout savoir sur les vaccins contre le Covid-19, la prise de rendez-vous et le pass sanitaire ( 15/01/2021, Mis à jour le 30/06/2021)
« […]
Développement des vaccins
[…]
- Les recherches sur les vaccins à ARNm existent-elles depuis longtemps ?
- Comment expliquer une telle rapidité pour développer les vaccins ?
- Pourquoi n'y a-t-il toujours pas de vaccin contre le sida alors que des vaccins existent déjà pour le Covid-19 ?

- […] 
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/vaccins-contre-le-covid-19-voici-les-reponses-aux-41-questions-les-plus-frequentes-que-vous-vous-posez_4253025.html

https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/vaccins/#item-grid-106840

En complément, voici d’autres informations émanant de grands établissements scientifiques :
- Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche, et de l’innovation :  Lutter contre la désinformation sur l’épidémie : Desintox : le vaccin

La vaccination par ARN est une nouvelle technologie pour laquelle nous n’avons pas de recul.
FAUX. Il n'existait jusqu’à aujourd’hui aucun vaccin à ARN homologué. Cependant, les chercheurs y travaillent depuis plus de 20 ans et cette technologie a fait l’objet d’améliorations continues, qui ont largement contribué à sa sûreté.
L’immunité contre les coronavirus avait beaucoup été étudiée à l’occasion des alertes précédentes (SARS-CoV/Asie/2003, et MERS-CoV/Arabie Saoudite/2012). On savait donc qu’il était généralement suffisant de déclencher une réponse contre la protéine S pour obtenir une protection.
Par ailleurs, la vaccination de type acide nucléique (ADN, ARN) avait déjà été largement étudiée contre le virus Zika, le virus de la rage et le VIH, mais aussi contre les coronavirus SARS-CoV-1 et MERS-CoV sur des modèles animaux et dans des essais cliniques de phase 1 et 2. Ce sont donc des années de travail gagnées sur l’élaboration d’un vaccin contre le SARS-CoV-2.
Cette technologie « ARNm » est aussi utilisée dans des immunothérapie anti-cancéreuses. Actuellement, les vaccins à ARNm sont plus coûteux à produire que les vaccins classiques, mais présentent l’avantage d’être rapide à synthétiser, une fois la protéine immunisante identifiée.

https://recherchecovid.enseignementsup-recherche.gouv.fr/desintox-le-vaccin-48129

- Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) :

VRAI/FAUX : Créer un vaccin sérieux prend au moins 10 ans ?
Ça dépend de quoi on parle !
La création d’un vaccin passe par différentes phases de recherche sur l’agent pathogène puis de développement et de test des candidats-vaccins.
Comprendre un virus, son mécanisme d’infection, ses interactions avec l’hôte et la réponse immunitaire est l’étape de recherche la plus longue (5-10 ans). Elle permet de déterminer la ou les protéines virales qui seront les meilleures candidates pour un vaccin. Dans le cas de la Covid 19, les études précédentes sur les coronavirus, et en particulier les épidémies de SARS-CoV en 2001-2002 et MERS-CoV en 2012, avaient permis d’acquérir ces connaissances. La protéine Spike de ces virus avait été identifiée comme un élément essentiel de l’activation du système immunitaire. L’ensemble de ces connaissances ont permis de gagner des années de recherche dans le développement d’un vaccin contre le SARS-Cov-2. De plus, les « vaccins à ARN messager », reposent sur une technologie initiée dans les année 1990 et développée grâce à la ténacité de la biologiste Katalin Kariko. 1 Les premiers vaccins ont été testés contre les virus Ebola et Zika et plus récemment contre la grippe saisonnière. Cette technologie « ARNm » est aussi utilisée dans des immunothérapies anti-cancéreuses. Actuellement, les vaccins à ARNm sont plus coûteux à produire que les vaccins classiques, mais présentent l’avantage d’être rapides à synthétiser, une fois la protéine immunisante identifiée.
Référence : Kariko et al. Mol. Therapy 16 1833-1840 (2008) - Malone et al. 1989 PNAS (16) 6077-6081

https://www.inrae.fr/actualites/vaccin-arnm-reponses-aux-multiples-questions

- Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française : Vaccins contre la Covid-19 : questions et réponses (15/02/21).

3.4 Pourquoi a-t-il suffi d’une année pour que des vaccins anti-Covid-19 soit développés et bénéficient d’une autorisation conditionnelle de mise sur le marché ?
3.4.1 Parce que l’agent causal a été rapidement caractérisé, et s’est révélé relativement stable
[…]
3.4.2 Parce qu’on disposait déjà de connaissances sur l’immunité anti-coronavirus
L’immunité contre les coronavirus avait été largement étudiée à l’occasion des alertes de 2002-2003 (émergence du SARS-CoV en Chine) et 2012 (émergence du MERS-CoV en Arabie Saoudite). Des modèles animaux avaient été développés et des essais cliniques de phase 1 d’un vaccin à ADN codant la protéine S de ces deux coronavirus avaient montré la présence d’anticorps neutralisants chez les volontaires vaccinés [6].
Il avait été montré que le déclenchement d’une réponse contre la protéine S ou que l’injection d’anticorps neutralisants permettait d’obtenir une protection contre l’infection [1,2]. Dès la séquence du génome du SARS-CoV-2 publiée, il a suffi de quelques jours pour produire à partir d’ADN de synthèse l’ARNm correspondant à la protéine S stabilisée en conformation pré-fusion (par deux résidus proline au niveau du site de clivage entre les sous-unités S1 et S2); cette conformation est en effet plus propice à l’induction d’anticorps neutralisants. Il s’agit d’un délai incomparable par rapport au temps nécessaire à la production de protéines ou la culture du virus nécessaires aux plateformes vaccinales classiques. Par chance, les essais rapidement menés chez l’animal ont confirmé qu’il était assez simple de déclencher une réponse immunitaire efficace contre le SARS-CoV-2.
3.4.3 Parce que des recherches antérieures déjà très poussées ont permis l’utilisation de plateformes vaccinales innovantes
Avant la pandémie de Covid-19, les plateformes de vaccination de types acides nucléiques et vecteurs viraux avaient déjà été largement étudiées contre le virus Zika, le virus de la rage et le VIH par exemple, mais aussi contre les coronavirus SARS-CoV et MERS-CoV, sur des modèles animaux et dans des essais cliniques de phase 1 et 2[2,7,8]. Ce sont donc des années de travail gagnées sur l’élaboration d’un vaccin contre le SARS-CoV-2. Ces plateformes ont été identifiées comme les plus intéressantes pour la mise au point de vaccins contre une maladie infectieuse émergente car elles permettent d’élaborer très rapidement le candidat-vaccin après identification de l’agent infectieux en cause [9].
3.4.4 Parce qu’un effort scientifique et financier sans précédent a été déployé
[…]
3.4.5 Parce que les essais cliniques ont été menés en un temps record
Dans le cadre de la pandémie, les différentes étapes du développement clinique des vaccins, permettant d’évaluer l’innocuité et l’efficacité des vaccins, se sont très rapidement succédé, voire chevauchées, en accord avec les autorités réglementaires de santé [10]. Les volontaires ont été rapidement recrutés et les objectifs quantitatifs de cas de Covid-19 ont été rapidement atteints. Sans être dégradés, les processus de collecte et d’analyse des données et de vérification des vaccins ont été considérablement accélérés. La Food and Drug Agency(FDA) et l’Agence des médicaments européenne (EMA) ont créé des procédures pour accélérer ces étapes, sans déroger à la rigueur scientifique. Par exemple, la “rolling review” consiste à analyser les données fournies par les laboratoires toutes les deux semaines, permettant de réduire la durée du processus. In fine, comme dans d’autres circonstances, les vaccins ne sont autorisés que lorsque les autorités indépendantes confirment leur qualité, leur sécurité et leur efficacité. […]

https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/groupe-prevention/covid-19/vaccins-covid-19-questions-et-reponses-spilf-24dec2020.pdf

Comme vous vous intéressez plus particulièrement au vaccin Moderna voici la notice de ce vaccin, extraite de Mesvaccins.net (plateforme d'information, de communication et d'expertise sur les vaccins et les voyages) :
https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/656-spikevax-covid-19-vaccine-moderna

Concernant votre seconde question, sur d’éventuels effets secondaires à long terme sur la santé, nous vous renvoyons vers la rubrique Pharmacovigilance, de notre FAQ :
https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/vaccins/#item-grid-103836

Vous trouverez également des éléments de réponse dans les questions-réponses déjà citées précédemment.

Nous espérons que ces informations vous aideront à mieux comprendre la vaccination contre la Covid-19 et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 01/07/21



Retour à la liste des questions