Questions-santé 2021 - septembre

Cryothérapie

Question

Bonjour, Est-ce-que la cryothérapie présente des risques médicaux ? Cardiaques, psychiques, autres ? Pour une aponévrosite, est-ce qu'une cryothérapie de tout le corps est efficace ? En vous remerciant.


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir quels sont les effets indésirables de la cryothérapie et si elle est conseillée en cas d’aponévrosite.

Dans un communiqué de presse intitulé :  Évaluation de l’efficacité et de la sécurité de la cryothérapie du corps entier à visée thérapeutique – 2019, publié le : 15/06/2019, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) explique :

[…]
Des mécanismes biologiques sont régulièrement proposés pour expliquer l’effet bénéfique du froid sur le corps. Ces explications sont diversement convaincantes et ne sont, en tous cas, pas suffisantes. Elles doivent être étayées par des études cliniques, en particulier par des études dites randomisées où l’on attribue par tirage au sort soit la cryothérapie corps entier, soit un autre traitement ou une prise en charge « neutre » (comme rester quelques minutes dans une cabine dont la température est amenée à seulement ‑5°C). De telles études existent, réalisées dans diverses indications (sportives ou médicales, notamment dans les douleurs lombaires, la fibromyalgie, les maladies inflammatoires rhumatismales). Globalement, les résultats sont décevants. D’une part, quand ils sont en faveur d’un effet positif de la cryothérapie, ces résultats sont modestes et mesurés uniquement à très court terme. D’autre part, la qualité méthodologique des études laisse beaucoup à désirer, ce qui doit amener à relativiser d’autant plus les effets positifs rapportés.
[…]
Au total, il est difficile de se prononcer sur l’efficacité de la cryothérapie corps entier. Il est possible qu’à court terme cette prise en charge ait un certain effet. Il est vraisemblable que cet effet soit au mieux modeste, surtout à distance de l’intervention. En tout état de cause, la cryothérapie ne peut en aucune façon revendiquer de traiter efficacement des cancers ou d’autres pathologies somatiques sévères. On peut alors se demander l’origine du succès d’une telle technique. L’effet antalgique évident du froid, que nous avons tous pu expérimenter au moins ponctuellement ; les explications biologiques rassurantes car relevant d’un discours scientifique ; le caractère naturel, non chimique, de l’exposition à des basses températures sont autant d’explications possibles qui peuvent nous pousser à croire que la cryothérapie corps entier « marche bien ». Cette croyance peut d’ailleurs participer à l’effet thérapeutique, et pourquoi pas. Mais non seulement il ne faut pas négliger les effets indésirables observés dont certains ne sont pas anodins et, par ailleurs, comme pour toute approche thérapeutique, il est indispensable d’étudier scientifiquement la nature, l’importance et la durabilité de l’efficacité alléguée.

 https://www.inserm.fr/rapport/evaluation-de-lefficacite-et-de-la-securite-de-la-cryotherapie-du-corps-entier-a-visee-therapeutique-2019/

Voici le rapport de l’Inserm : Evaluation de l’efficacité et de la sécurité de la cryothérapie du corps entier à visée thérapeutique / Soumaya Ben Khedher Balbolia  Caroline Barry Christine Hassler Bruno Falissard. Avec l'expertise critique de Florian Naudet et Rémy Boussageon.
Nous attirons votre attention sur les parties suivantes :
- les indications de la cryothérapie pp. 32-33
- Sécurité de la cryothérapie du corps entier pp.105-123 : voir notamment les Mises en gardes et recommandations internationales pp. 120-123

[…] Au total : A un niveau individuel, des effets secondaires bien réels ont été matérialisés par les études de cas publiées, des témoignages de professionnels et des affaires en justice : gelures, brulures locales au 1 er ou 2eme degré, céphalées ou accentuations des douleurs présentes, augmentation de la tension artérielle, urticaire chronique au froid, panniculite [inflammation de la graisse sous-cutanée] à froid, et plusieurs cas d’ictus amnésique. Une dissection de l’aorte abdominale a été décrite après 5 séances de CCE ; il pourrait s’agir d’une complication cardiovasculaire déclenchée ou accélérée par la CCE mais les données sont insuffisantes pour démontrer ou infirmer la causalité de la cryothérapie. […]  p.122

https://www.inserm.fr/wp-content/uploads/2019-09/inserm-rapportthematique-cryotherapiecorpsentiere-2019.pdf

Lors de nos recherches documentaires, nous n’avons pas trouvé d’information sur le traitement de l’aponévrosite par la cryothérapie.

Nous espérons que ces informations vous permettront d’enrichir le dialogue avec le médecin qui vous suit pour cette inflammation de l’aponévrose, lequel reste votre interlocuteur privilégié.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions