Questions-santé 2021 - janvier

Effets secondaires du vaccin contre la COVID pour les malades de SEP

Question

Bonjour, Je souhaiterais connaître les effets délétères du vaccin anti Covid sur les patients atteints de sclérose en plaques, et qui ont déjà relevé des effets secondaires lors d'une autre vaccination (comme l'hépatite B par exemple) Je vous remercie


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si vous pouvez vous faire vacciner contre la Covid 19 car vous êtes atteinte de sclérose en plaques.

A titre d’information générale, nous allons vous donner des informations qui vous permettront de mieux comprendre les bénéfices-risques d’une vaccination dans votre situation afin d’enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin.

Nous vous proposons tout d’abord de voir les préconisations concernant la vaccination pour les personnes souffrant de sclérose en plaques (SEP). On peut lire sur les principales associations de patients souffrant de SEP :

- Association française des sclérosés en plaques (AFSEP) :
« Les vaccinations sont réalisables
Des études récentes ont montré une absence de déclenchement de poussées après un vaccin lorsque la maladie est déclarée.
Néanmoins, il est utile de discuter avec le neurologue traitant de l’intérêt et du meilleur moment de la réalisation d’une vaccination. »
https://afsep.fr/?s=vaccination

- Ligue française contre la sclérose en plaques
SEP, poussées : Quel rôle attribuer aux infections ?  Quid des vaccinations ? / Dr Nathalie Charbonnier (journaliste) .- Le courrier de la SEP (N°129 - Novembre 2011)

[…]
Les vaccinations sont-elles contre-indiquées en cas de SEP ?
Les vaccinations ne sont pas contre-indiquées chez une personne ayant une SEP : toutes les études vont dans le même sens avec des résultats qui n’ont pas retrouvé d’augmentation du risque de poussée (précoce ou tardif) après une vaccination. Néanmoins, la décision d’une vaccination doit être prise au cas par cas et il peut être utile de discuter avec votre médecin de l’intérêt et du meilleur moment de la réalisation d’un vaccin. […]

http://www.ligue-sclerose.fr/content/download/1507/6288/file/Courrier_129_%20SEP%20et%20Vaccination%20(infections).pdf

- Fondation pour l’aide à la recherche sur la sclérose en plaques (ARSEP)
Vaccinations et sclérose en plaques /Pr. Thibault Moreau (Service de neurologie au CHU de Dijon, Président du Comité médico-scientifique de la Fondation ARSEP) (nov .2015)

L’objectif de la vaccination est de prévenir les maladies infectieuses contagieuses, rôle particulièrement important pour les patients souffrant d’une maladie auto-immune, telle que la sclérose en plaques (SEP). En effet, la prévention des maladies infectieuses par la vaccination permet d’éviter le déclenchement ou la réactivation des maladies inflammatoires du système nerveux central.
Cependant, les vaccins peuvent aussi, dans certaines circonstances, induire des réponses auto-immunes qui pourraient déclencher ou aggraver ces maladies inflammatoires. Cette dualité des faits ne rend pas aisée la décision du patient et le conseil du médecin, qui doit proposer le meilleur rapport bénéfice/risque possible. De plus, l’environnement médiatique actuel − très méfiant vis-à-vis des vaccinations − rend encore plus difficile cette expertise. […]  (p.2)

https://www.arsep.org/library/media/other/docs_patients/Fiches%20thematiques/Vaccination-et-SEP-nov-2015.pdf

 J’ai une sclérose en plaques : je me vaccine ! : Recommandations du Groupe Français Vaccinations et SEP (2019 ?)

TOUS LES VACCINS SONT-ILS AUTORISÉS ?
NON. Les vaccins vivants atténués (ROR, VZV et fièvre jaune principalement) sont contre-indiqués dans les situations suivantes :
• Dans les trois mois qui suivent un traitement de la poussée par corticoïdes à fortes doses
• Sous traitement immunosuppresseur. L’effet du traitement pouvant se prolonger pendant plusieurs semaines à mois après son arrêt, votre médecin vous conseillera sur le meilleur moment pour réaliser le vaccin.

https://www.arsep.org/library/media/other/docs_patients/Fiches_Patients-SEP_et_vaccins-j-ai-la-SEP-je-me-vaccine-2019.pdf

Les vaccinations sont-elles contre-indiquées en cas de SEP ?

Non. Une étude principale, sur tous les vaccins, et d’autres plus spécifiques à certains vaccins ont montré qu’il n’y avait pas d’augmentation du risque de survenue d’une poussée chez les patients atteints d’une sclérose en plaques après une vaccination quelle qu’elle soit. Cependant, en fonction des traitements pris, certaines vaccinations peuvent-être contre-indiquées.
En effet, il existe 4 types de vaccins :

  • ceux contenant un agent infectieux (virus ou bactérie) atténué (comme les vaccins contre la rougeole, les oreillons, la rubéole, la fièvre jaune, la varicelle, la tuberculose (vaccin BCG), la poliomyélite)

  • ceux contenant un agent infectieux inactivé (comme les vaccins contre la grippe, le choléra, la peste ou l’hépatite A),

  • ceux contenant des fragments d’agents infectieux (comme les vaccins contre la polio ou l’hépatite B).

  • ceux contenant des toxines inactivées (comme le tétanos ou la diphtérie)

Pour les vaccins contenant des agents infectieux inactivés, des fragments ou des toxines inactivées, les patients atteints de SEP peuvent tous les recevoir quel que soit le traitement de fond. En revanche, les vaccins faits à partir d’agents infectieux atténués peuvent entrainer une réaction et sont donc contre-indiqués avec un traitement immunosuppresseur (qui entraine une diminution des défenses immunitaires).
Dans tous les cas, il est prudent de demander conseil à son neurologue.

https://www.arsep.org/fr/204-faq%20scl%C3%A9rose%20en%20plaques.html

Concernant la vaccination contre la Covid-19, plusieurs types de vaccins sont annoncés. L’un est disponible et les autres le seront bientôt.

Le site institutionnel Vaccination info service explique :

Principales contre-indications :
Elles sont déterminées pour chaque vaccin et sont précisées par l’EMA et l’ANSM.
Elles figurent dans la notice de chaque vaccin contre la COVID-19.
Pour le vaccin Comirnaty® et pour le COVID-19 Vaccine Moderna®

  • L’administration du vaccin pendant la grossesse n’est pas conseillée (sauf si un risque élevé de forme grave a été identifié lors de la consultation pré-vaccinale), les données de tolérance étant encore insuffisantes pour informer des risques de la vaccination pendant la grossesse et pendant l'allaitement.

  • Les deux vaccins sont contre-indiqués chez les personnes ayant présenté une hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients du vaccin. Ils ne sont pas recommandés chez des personnes ayant présenté des manifestations allergiques graves telles des réactions anaphylactiques. 

Effets indésirables

  • Pour le Comirnaty® de Pfizer/BioNtech, les essais cliniques ont été faits auprès de 43 000 personnes de 16 à 85 ans ayant reçu pour moitié le vaccin -2 injections- et pour moitié le placebo. Les effets secondaires étaient plus fréquents dans le groupe ayant reçu le vaccin que dans celui ayant reçu le placebo. Les effets signalés les plus fréquents étaient essentiellement des douleurs transitoires, faibles ou modérées au point d’injection, la fatigue et les maux de tête. Des effets graves ont été observés très rarement et à la même fréquence dans les 2 groupes (vaccin et placebo).

  • Pour le COVID-19 Vaccine Moderna®du laboratoire Moderna, les essais cliniques ont été faits auprès de 30 350 personnes de 18 ans et plus qui ont reçu pour moitié le vaccin (2 injections) et pour moitié le placebo. Les effets secondaires étaient plus fréquents dans le groupe ayant reçu le vaccin que dans celui ayant reçu le placebo. Les effets signalés les plus fréquents étaient essentiellement des douleurs transitoires au point d’injection, la fatigue, des maux de tête et des douleurs musculaires ou articulaires.

  • A partir de la commercialisation, la pharmacovigilance réalisée par l’ANSM suit chaque semaine la survenue d’effets secondaires, à partir des signalements qui peuvent être réalisés sur le site du ministère de la Santé par les professionnels de santé ou par les patients eux-mêmes.

  • En cas de doute sur l’existence d’un effet secondaire grave ou inattendu, l’ANSM met également en place des études de pharmaco-épidémiologie dans le but de confirmer ou informer la relation entre la vaccination et cet évènement.

https://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/COVID-19

Pour plus d’information sur les vaccins, nous vous proposons de lire la FAQ que nous avons élaborée à ce sujet :
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/vaccins/

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Seul le neurologue qui vous suit, connaissant vos antécédents médicaux et vous ayant examinée, sera en mesure de vous apporter une réponse éclairée.
Nous espérons cependant que ces éléments d’information vous permettront d’enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Questions-santé      
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/

Réponse du 27/01/21



Retour à la liste des questions