Je souhaite comprendre pourquoi le rhésus négatif pose problème

L’Assurance maladie explique le mécanisme de l’incompatibilité rhésus

La mère est de groupe sanguin rhésus positif lorsqu'elle possède sur ses globules rouges l'antigène Rh et de groupe sanguin rhésus négatif lorsqu'elle ne le possède pas.
Seules les femmes dont le groupe sanguin est rhésus négatif (A -, B -, AB -, O -) sont concernées par le problème d'incompatibilité, si l’enfant qu’elles portent est de rhésus positif (cela suppose que le père soit rhésus positif).
Comment s’explique l'incompatibilité rhésus?
Lors d’une première grossesse, le sang du bébé et celui de sa mère sont parfaitement séparés par le placenta : il n’y a aucun risque pour le bébé.
Durant l'accouchement, lors d'une IVG, d'une IMG ou encore après une grossesse extra-utérine ou d'une fausse couche, des globules rouges du fœtus passent dans la circulation sanguine maternelle. Les globules blancs de la mère (rhésus négatif) identifient les globules rouges du bébé (rhésus positif) comme des cellules étrangères et fabriquent des anticorps dits "agglutinines irrégulières" contre ce facteur ou antigène rhésus.
Lors d’une grossesse suivante, si le fœtus est de rhésus positif, les anticorps dont la mère est porteuse depuis le premier accouchement traversent le placenta, passent dans la circulation sanguine du fœtus et détruisent ses globules rouges entraînant une anémie hémolytique. Les conséquences sont graves pour le fœtus ; c’est pourquoi, chez les mères de rhésus négatif, la recherche d’agglutinines irrégulières par une prise de sang est réalisée régulièrement, durant toute la grossesse.

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/consultation-et-mode-de-vie-en-vue-d-une-grossesse/consulter-avant-d-avoir-un-enfant

Que dois-je faire ?

L'Assurance maladie explique le processus thérapeutique :

Si vous êtes rhésus négatif :

  • vous devez recevoir une injection de sérum anti-rhésus après chaque accouchement : ce sérum neutralisera les quelques globules rouges rhésus positif qui peuvent être présents dans votre sang, pour éviter la formation d’agglutinines irrégulières et protéger vos futurs bébés ;
  • si la grossesse se termine par une fausse couche ou par une interruption de grossesse (IVGIMGgrossesse extra-utérine), une injection de sérum anti-rhésus doit également être pratiquée.

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/consultation-et-mode-de-vie-en-vue-d-une-grossesse/consulter-avant-d-avoir-un-enfant

Que faire, si je n’ai pas reçu de sérum anti-D lors d’une grossesse précédente, d’une fausse couche ou d’une IVG ?

Le site du Groupe d'Etude en Néonatalogie Languedoc-Roussillon explique :

Que faire si la recherche d'agglutinines irrégulières est positive ?
Une femme de rhésus négatif peut être porteuse d'agglutinines irrégulières (elle a pu s'immuniser lors d'une fausse couche ou d'une IVG après laquelle l'injection de sérum anti D n'a pas été faite). Pas de panique. La grossesse devra être surveillée, et un traitement entrepris pour réduire le risque de destruction des globules du foetus. L'efficacité de ce traitement est conditionnée par la précocité du diagnostic: c'est dès le début de la grossesse que les agglutinines irrégulières doivent être repérées.

https://www.perinat-france.org/article/lincompatibilit%C3%A9-rh%C3%A9sus-entre-p%C3%A8re-et-m%C3%A8re

Date de création : mars 2022