Vous recherchez des informations et des ressources pour agir dans le cas de situations de violences faites aux femmes.
Nous avons sélectionné ici des numéros téléphoniques d’urgence, d’écoute, d’information et d’orientation ainsi que des associations nationales et régionales de lutte contre les violences faites aux femmes.
Question-santé est un service documentaire et n’offre pas de prise en charge ni d’accompagnement.


Reconnaitre les violences sexistes et sexuelles

On parle de violences sexistes et sexuelles en cas :

  • d’outrages sexistes
  • de harcèlements
  • de violences sexuelles
  • de violences au sein du couple
  • de mutilations sexuelles féminines
  • de mariages forcés

Tous ces actes sont interdits et punis par la loi.
Les définitions de ces différents comportements sont données sur le site Arrêtons les violences du Secrétariat d’Etat en charge de l’égalité entre les femmes et hommes et de la lutte contre les discriminations.

L’outrage sexiste

L’outrage sexiste est une manifestation du sexisme, qui s’exprime par des comportements à connotation sexuelle ou sexiste, qui, quel que soit l’espace où il s’exprime ou les formes qu’il prend, porte atteinte à la dignité de la personne en raison de son caractère dégradant ou humiliant, et crée une situation intimidante, hostile ou offensante. Ces comportements n’ont pas besoin d’être répétés pour que l’infraction soit caractérisée.

  • Une personne vous impose des sifflements, des gestes et/ou des bruits obscènes, par exemple en suggérant ou en imitant un acte sexuel ;
  • Une personne vous impose des propositions sexuelles ou des questions intrusives sur votre vie sexuelle ;
  • Une personne vous fait des commentaires dégradants sur votre physique ou vos tenues vestimentaires ;
  • Une personne vous poursuit de manière insistante dans la rue.
    [...]
    Par ces comportements et/ou ces paroles, l’auteur crée une situation intimidante, hostile ou offensante et porte atteinte à votre dignité, votre droit à la sécurité et à circuler librement.

https://arretonslesviolences.gouv.fr/besoin-d-aide/les-outrages-sexistes#suis-je_concernee

Les harcèlements

Le harcèlement est une violence fondée sur des rapports de domination et d’intimidation.
Le harcèlement est une violence fondée sur des rapports de domination et d’intimidation qui a pour objet ou effet une dégradation des conditions de vie de la victime et un impact sur sa santé physique ou psychique.
Le harcèlement qu'il soit sexuel ou moral s'exerce dans toutes les sphères de la vie : sphère privée (dans le couple, en famille), sphère professionnelle (qu'il y ait un lien hiérarchique ou non), sphère sociale (associatif, sportif, dans la rue, etc.).

LE HARCELEMENT SEXUEL

  • Une personne vous impose à plusieurs reprises des propos sexistes et/ou obscènes.
  • Vous êtes importunée quotidiennement par un collègue de travail qui adresse des messages à connotation sexuelle et ce malgré votre demande de cesser.
  • Votre propriétaire de logement exige de vous une relation sexuelle en échange de la signature d’un contrat de bail.
  • Votre enseignant vous menace de ne pas valider votre formation si vous refusez une relation sexuelle.

LE HARCELEMENT MORAL

  • Il critique tout ce que je fais et remet systématiquement en cause mes compétences
  • Il fait tout pour m'isoler, il interdit aux autres salariés de me parler
  • Il répète sans cesse que je suis nulle et que je ne sais rien faire
  • Il me dit tout le temps que je suis moche 

Le harcèlement moral est le fait d'imposer à autrui des gestes, paroles, comportements, attitudes répétés visant ou conduisant à dégrader ses conditions de vie et/ou de travail.

LE CYBER HARCELEMENT ou HARCELEMENT EN LIGNE

  • Mon ancien compagnon a mis en ligne des photos intimes de moi sans mon accord 
  • Mon collègue, malgré mon refus, m'envoie régulièrement des photos à caractère sexuel sur ma messagerie professionnelle
  • Mon mari m'envoie des messages d'insulte ou il me menace de mort
     

On appelle cyber harcèlement le fait de tenir des propos ou d'avoir des comportements répétés qui portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, ou créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante ou ayant pour but ou effet une dégradation des conditions de vie de la victime, en utilisant les différentes formes de communication électronique.

Le cyber-harcelement est commis via les téléphones portables, messageries, forums, chats, jeux en ligne, courriers électroniques, réseaux sociaux, site de partage de photographies, etc.
Le recours par l'harceleur à ces technologies en réseau lui permet ainsi une diffusion massive et répétée de messages humiliants, dégradants… Cela peut se traduire par :

  • des envois répétés à la victime de messages privés, mails, textos humiliants, insultants, dégradants 
  • la mise en ligne sans consentement de photos ou vidéos intimes ou menace de le faire,
  • la publication en ligne d’insultes, de critiques ou de rumeurs
  • la divulgation en ligne d’informations personnelles
  • ...

https://arretonslesviolences.gouv.fr/besoin-d-aide/harcelements#suis-je_concernee

Les violences sexuelles

Les violences à caractère sexuel recouvrent les situations dans lesquelles une personne impose à autrui un ou des comportements, un ou des propos (oral ou écrit) à caractère sexuel. En d’autres termes, ils sont subis et non désirés par la victime. Elles sont l’expression de la volonté de pouvoir de l’auteur sur la victime.

Ces violences portent atteinte aux droits fondamentaux de la personne, notamment à son intégrité physique et psychologique. Elles sont interdites par la loi et sanctionnée pénalement.

Les violences sexuelles recouvrent différentes formes : agression sexuelle, viol, voyeurisme, harcèlement sexuel.... Quelle qu'en soit la forme, ses conséquences pour vous sont importantes, nombreuses et durables notamment anxiété, trouble du sommeil et / ou de l’alimentation, peurs intenses, culpabilité, dépression, isolement, conduites à risque ou agressives… Elles peuvent avoir un impact sur votre santé mais également sur votre vie sociale, familiale ou encore professionnelle. 

https://arretonslesviolences.gouv.fr/besoin-d-aide/violences-sexuelles#suis-je_concernee

Le site QuestionSexualité propose un dossier complet sur le sujet : Violences sexistes ou sexuelles : de quoi on parle ?
questionsexualite.fr/lutter-contre-les-violences-et-discriminations/les-violences-sexistes-et-sexuelles/violences-sexistes-ou-sexuelles-de-quoi-on-parle

Les violences au sein du couple

Les violences au sein du couple sont un ensemble d'actes, de propos et comportements par lequel votre partenaire ou ex-partenaire veut vous contrôler, vous dominer et vous détruire.

Ces violences sont interdites et punies par la loi.

Quelles que soient ses explications et justifications, votre partenaire ou ex-partenaire n’a pas le droit de vous agresser. 

[…]

Les formes des violences sont multiples et peuvent coexister. Leurs manifestations sont les suivantes :

  • physiques (bousculades, coups avec ou sans objet, strangulations, morsures, brûlures, séquestrations…),
  • verbales (injures, menaces, intimidations, dévalorisations…),
  • psychologiques (humiliations, chantages affectifs, interdiction de fréquenter des amis, la famille…),
  • sexuelles (agressions sexuelles ou viols),
  • matérielles (briser ou lancer des objets),
  • économiques (contrôle des dépenses, suppression de la carte vitale, des moyens de paiement, interdiction de travailler),
  • au moyen de confiscation de documents (carte nationale d’identité, passeport, livret de famille, carnet de santé, diplôme, etc.),
  • cyber-violences (cybercontrôle, cybersurveillance à son insu, cyberviolence sexuelle, cyberviolence économique ou administrative…).

[…]

Il est important de faire la différence entre disputes et violences au sein du couple : 

  • Dans les disputes ou conflits conjugaux, deux points de vue s’opposent dans un rapport d’égalité.
  • Dans les violences, il s’agit d’un rapport de domination et de prise de pouvoir de l’auteur sur la victime. Par ses propos et comportements, l’auteur veut contrôler et détruire sa partenaire.

Vous avez des droits, quelle que soit votre situation : mariée, en concubinage, liée par un PACS, séparée, divorcée.

https://arretonslesviolences.gouv.fr/besoin-d-aide/violences-au-sein-du-couple#suis-je_concernee

Mutilation sexuelles féminines

Les mutilations sexuelles féminines désignent toutes les interventions aboutissant à une ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme et/ou toute autre mutilation des organes génitaux féminins pratiqués à des fins non thérapeutiques (OMS).
Les mutilations sexuelles féminines ont des conséquences non seulement immédiates mais aussi durables sur la santé des femmes notamment lors de l'accouchement ainsi que sur le plaisir sexuel. Elles peuvent entraîner des infections, des maladies, des rapports sexuels très douloureux, des grossesses et des accouchements à risques, et même la mort.
Elles constituent une atteinte aux droits fondamentaux de la personne, notamment l’intégrité physique et psychologique, la santé. Elles sont une forme de discrimination à l’égard des femmes. Ces violences sont enracinées dans les inégalités historiques entre les femmes et les hommes.

arretonslesviolences.gouv.fr/besoin-d-aide/mutilations-sexuelles-feminines

Mariages forcés

Le mariage forcé désigne toute union, qu'elle soit civile, religieuse ou coutumière dans laquelle une des deux personnes, et parfois les deux, ont subi des menaces et/ou des violences pour les y contraindre. Ils concernent des personnes mineures et des majeures.
La contrainte de se marier peut être mise en oeuvre pas différents moyens, souvent cumulés et répétitifs.

  • Il peut s'agir de violences physiques, sexuelles, psychologique, verbales;
  • d'un contrôle et d'interdiction portant sur de nombreux aspects de la vie de la victime ;
  • de tromperies pour la contraindre à se rendre à l'étranger
  • du recours à de fausses justifications d'ordre familial, affectif, culturel et/ou religieux.

https://arretonslesviolences.gouv.fr/besoin-d-aide/mariage-force

Le centre Hubertine Auclert a créé un outil pour évaluer sa relation amoureuse : le violentomètre.
https://www.centre-hubertine-auclert.fr/article/outil-de-prevention-des-violences-le-violentometre

Numéros d’urgence et procédures juridiques

Besoin d’aide ?

Quelle que soit la violence subie, qu'elle soit ancienne ou récente, ses conséquences pour vous sont importantes. Propres à chaque victime elles sont variables dans le temps et justifient de ne pas rester seule. Vous pouvez en parler à une personne en qui vous avez confiance, à un professionnel de santé, à une assistante sociale ou une association spécialisée dans la lutte contre les violences faites aux femmes qui pourra vous écouter et vous conseiller.

https://arretonslesviolences.gouv.fr/besoin-d-aide

Numéros d’urgence
Au moment des violences, en situation d’urgence, vous pouvez contacter l’un de ces 5 numéros d’urgence.

Ces numéros sont gratuits et peuvent être composés à partir d’un téléphone fixe ou portable même bloqué ou sans crédit :

  • 15 : numéro spécifique aux urgences médicales, qui vous permet de joindre 24h/24 le service d’aide médicale urgente (SAMU).
  • 17 : pour joindre la police et la gendarmerie.
  • 18 : pour joindre les pompiers.
  • 112 : numéro d’appel unique européen pour accéder aux services d’urgence, valable dans l’Union européenne.
  • 114 : numéro d’urgence pour les personnes sourdes ou malentendantes victimes ou témoins d’une situation d’urgence, afin de solliciter l’intervention des services de secours (en remplacement des 15, 17, 18).
  • 3020 : pour les victimes ou témoins de harcèlement.
  • Signaler une violence conjugale, sexuelle ou sexiste : plateforme de signalement où vous pouvez échanger avec des policiers ou des gendarmes spécialement formés aux violences sexistes et sexuelles et qui peuvent déclencher des interventions. Anonyme et gratuit, tchat est accessible 24h/24 et 7j/7.
    https://www.service-public.fr/cmi

Procédures juridiques
Pour déposer une plainte, connaitre les mesures de protection qui peuvent être mises en place, trouver un refuge en cas de départ du domicile, savoir quelles sanctions sont encourues en cas de violence, demander la délivrance d’une ordonnance de protection, vous pouvez consulter la fiche du Ministère de la justice :
https://www.justice.fr/fiche/violence-conjugale

Trouver une écoute

Vous avez besoin de parler, vous pouvez contacter les numéros d’écoute, d’information et d’orientation suivants :

39 19 - Violences Femmes Info
Appel gratuit et anonyme depuis un poste fixe ou mobile en métropole et dans les DOM du lundi au vendredi de 9h à 22h et de 9h à 18h les samedis/dimanches et jours fériés. Si vous appelez depuis la France, le numéro n’apparaitra pas sur votre facture téléphonique.
Le 39 19 n’est pas un numéro d’appel d’urgence.
Cette permanence téléphonique est destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage, aux professionnels concernés. Ce numéro national garantit une écoute, une information, et, en fonction des demandes, une orientation adaptée vers les dispositifs locaux d’accompagnement et de prise en charge.
http://www.solidaritefemmes.org/

0 800 05 95 95 - Viols Femmes-Informations
Appel gratuit et anonyme depuis un poste fixe en métropole et dans les DOM du lundi au vendredi de 10h à 19h.
Cette permanence téléphonique propose aux personnes qui ont subi des violences sexuelles une écoute, un soutien, une solidarité ainsi que des informations nécessaires aux différentes démarches qu’elles peuvent entreprendre, tout en respectant leur anonymat si elles le désirent. Cette permanence est assurée par le Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV).
www.cfcv.asso.fr

0686237362 -  La maison des âmes
Le but premier de La Maison des Âmes est de mettre en place une plateforme d’écoute et d’accompagnement pour les victimes. D’abord virtuelle puis physique, cette structure à taille humaine réunit une équipe de professionnels pluridisciplinaires soudée et formée pour accueillir les femmes et leurs enfants victimes de violence.
Un contact par mail via un formulaire est aussi possible : https://lamaisondesames.com/contact/
https://lamaisondesames.com/home/

 

Associations nationales de lutte contre les violences faites aux femmes

Il existe de nombreuses associations qui agissent pour défendre, accompagner, informer, écouter, recueillir des fonds et mettre en place des outils et des plans d’action.
Nous vous en proposons une sélection.

CNIDFF - Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
Le CNIDFF se compose d'un centre national et 114 centres répartis sur tout le territoire. Ils informent et accompagnent les victimes qui le souhaitent dans leurs démarches policières, judiciaires, médicales, sociales et professionnelles. Ils proposent également un soutien sous forme de groupes de parole.
www.infofemmes.com

MFPF - Mouvement français pour le planning familial
Association féministe et d'éducation populaire, le Planning familial milite pour le droit à l'éducation à la sexualité, à la contraception, à l'avortement, à l'égalité femmes - hommes et combat toutes formes de violences et de discriminations.
www.planning-familial.org

Femmes solidaires
Association nationale qui s’engage pour faire reculer toutes formes de discriminations et développer une éducation non sexiste et non violente. Elle informe, sensibilise sur les droits des femmes afin de contribuer à l’évolution des mentalités vers une société libérée des rapports de domination. L’association défend les valeurs fondamentales de laïcité, de mixité, d’égalité pour les droits des femmes, de paix et de liberté.
www.femmes-solidaires.org

FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
Association nationale qui réunit en priorité des femmes en situation de handicap, quelle que soit leur singularité, mais aussi des hommes en situation de handicap et des femmes et des hommes valides partageant les mêmes objectifs. Le but de l’association est de lutter contre la double discrimination qu’entraîne le fait d’être femme et handicapée.
http://fdfa.fr/

La Fédération nationale GAMS
La Fédération nationale GAMS est engagée dans la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes, aux adolescentes et aux fillettes et vise à la promotion de la santé maternelle et infantile en direction des populations immigrées et issues des immigrations. Elle agit plus particulièrement contre les mutilations sexuelles féminines, les mariages forcés et/ou précoces, les autres pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des filles.
www.federationgams.org

La Fondation des femmes
La Fondation des Femmes est la structure qui gère les fonds récoltés lors des collectes auprès des particuliers. Elle opère leur redistribution vers les associations. Elle est sous égide de la Fondation de France.
https://fondationdesfemmes.org/

Retrouvez l’ensemble des associations nationales :
https://arretonslesviolences.gouv.fr/associations-de-lutte-contre-les-violences-sexistes-et-sexuelles#les_associations_nationales1

TROUVER UNE ASSOCIATION PRES DE CHEZ VOUS

  • Vous habitez en région francilienne :

Le centre Hubertine Auclert, le centre francilien de ressources pour l’égalité femmes-hommes propose une carte interactive pour orienter les femmes victimes de violences en Ile-de-France :
https://orientationviolences.hubertine.fr/ 

  • Vous n’habitez pas en Ile-de-France :

Le Secrétariat d’Etat en charge de l’égalité entre les femmes et hommes a répertorié les associations régionales de lutte contre les violences faites aux femmes :
https://arretonslesviolences.gouv.fr/associations-de-lutte-contre-les-violences-sexistes-et-sexuelles/associations

Ressources à destination des professionnels pour le repérage des violences envers les femmes et les actions de prévention

Différents acteurs et actrices interviennent dans le parcours d’une femme victime de violences sexistes et sexuelles. Il n’y a pas de chronologie prédéfinie de leurs interventions et le rôle de chacun et chacune est important tant dans la phase de repérage des violences que d’accompagnement de la victime et, le cas échéant, de ses enfants.

https://arretonslesviolences.gouv.fr/je-suis-professionnel

Le centre Hubertine Auclert est le centre francilien pour l’égalité hommes-femmes. Son site met en ligne de nombreuses ressources.
https://www.centre-hubertine-auclert.fr/les-ressources

La Haute autorité de santé a rédigé des recommandations de bonnes pratiques pour repérer des femmes victimes de violences au sein du couple. 
https://www.corse.ars.sante.fr/system/files/2019-11/HAS_femmes_victimes_violence_reperer_092019.pdf

Le site Declicviolence crée par Pauline Malhanche, médecin généraliste, et validé par un comité d’experts pluridisciplinaire a la volonté de sensibiliser les médecins généralistes à la problématique des violences conjugales pour s’impliquer dans la prise en charge.
declicviolence.fr/p/les-outils

Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains - MIPROF

La MIPROF (Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains) élabore des outils de formations pour tous les professionnels avec le concours d’un collège de formatrices et formateurs, d’universitaires, d'enseignantes et d’enseignants, d’expertes et d'experts et le soutien des partenaires institutionnels et professionnels.
Ces kits pédagogiques se composent de courts-métrages et livrets d’accompagnement, fiches réflexes spécifiques à certaines professions, etc.
Ces outils s’adressent à l’ensemble des professionnelles et professionnels susceptibles d’intervenir auprès des femmes victimes de violences : dans les secteurs de la santé, du social, de l’éducation, de la sécurité, de la justice, etc.

https://arretonslesviolences.gouv.fr/je-suis-professionnel/outils-de-formation

Date de mise à jour : septembre 2021