Afin de mieux comprendre le développement d’une épidémie et les moyens de la combattre, nous vous proposons les réponses des divers organismes de santé.

Transmission

Tout d’abord, l’Institut Pasteur précise, dans un dossier intitulé Mieux lutter contre les épidémies, qu’un virus susceptible de déclencher une pandémie doit rassembler plusieurs caractéristiques :

Portrait-robot d’un virus pandémique
A quoi pourrait ressembler un agent pathogène à haut risque de déclencher rapidement une dangereuse pandémie (épidémie touchant plus d’un continent) ? Son portrait-robot pourrait être : un virus, facilement transmissible d’homme à homme par voie respiratoire, hautement contagieux avant l’apparition des premiers symptômes, avec une durée d’incubation courte, mortel dans plus d’1 cas sur 1000… […]

https://www.pasteur.fr/fr/journal-recherche/dossiers/mieux-lutter-contre-epidemies

La transmission qui se fait surtout par voie aérienne, peut également s’effectuer par contact direct ou indirect.

L’Institut Pasteur précise les modes de transmission du coronavirus  (mise à jour 15/12/ 2020) :

La majorité des cas initialement décrits concernait des personnes ayant fréquenté un marché d’animaux vivants. L’hypothèse d’une zoonose (maladie transmise par les animaux) est donc privilégiée. La transmission interhumaine a été établie plus tard et on estime qu’en l’absence de mesures de contrôle et de prévention, chaque patient infecte entre 2 et 3 personnes.
La transmission se fait essentiellement par voie aérienne (gouttelettes de postillons émises au cours des efforts de toux mais aussi lors de la parole) et passe par un contact rapproché (moins d'un mètre) et durable (au moins 15 minutes) avec un sujet contagieux. Des particules de plus petite taille peuvent aussi être émises sous formes d'aérosols au cours de la parole, ce qui expliquerait que le virus puisse persister en suspension dans l'air dans une pièce non ventilée (et justifie dans ces circonstances le port du masque). Enfin le virus peut conserver une infectiosité pendant quelques heures sur des surfaces inertes d'où il peut être transporté par les mains ce qui justifie une bonne hygiène des mains.

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/maladie-covid-19-nouveau-coronavirus#transmission

En complément, le site du Gouvernement explicite :

La transmission
La maladie se transmet par des sécrétions minuscules : il s’agit de sécrétions invisibles qui sont projetées au cours d’une discussion, d’éternuements ou en toussant. Les postillons peuvent se déposer sur les mains et sur les objets.

Un contact étroit avec une personne porteuse de la maladie, qu’elle ait des symptômes ou pas, est le principal mode de transmission de la maladie : notamment lorsqu’on habite ou travaille avec elle, qu’on a un contact direct à moins d’un mètre dans une discussion, une toux ou un éternuement, sans mesures de protection.

Le contact avec des mains non lavées ou des surfaces souillées par des gouttelettes est également à risque de contamination.

La maladie se transmet :

  • par projection de minuscules sécrétions contaminées par une personne porteuse : en toussant, éternuant ou en cas de contacts étroits en l’absence de mesures de protection (distance physique, mesures barrières, port du masque).
  • par contact direct physique (poignée de main, accolade, bise...) entre une personne porteuse et une personne saine. Le virus est transmis à la personne saine quand elle porte ses mains à la bouche ;
  • par contact indirect, via des objets ou surfaces contaminées par une personne porteuse. Le virus est ensuite transmis à une personne saine qui manipule ces objets, quand elle porte ses mains à la bouche ;
  • par l’air, essentiellement dans un espace confiné.

Ainsi se protéger et protéger les autres c’est : aérer régulièrement les pièces où l’on vit, respecter les mesures de distanciation physique, porter le masque dans les situations à risque, appliquer strictement l’hygiène des mains ainsi que toutes les mesures barrières.

 

Plus d'informations sur les mesures barrières

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/comprendre-la-covid-19

Le Monde propose une vidéo d’explication : Coronavirus : quels sont les lieux les plus à risque pour attraper le Covid-19 ? / Anna Moreau, Elsa Longueville, Denys Maufay et Mélody Da Fonseca (11 novembre 2020 - Mis à jour le 5 février 2021).
Qu’est-il plus risqué de faire : participer à un séminaire bouddhiste, un déjeuner express ou un voyage en autocar ?
https://www.lemonde.fr/planete/video/2020/11/11/covid-19-transports-repas-plein-air-quels-sont-les-lieux-les-plus-a-risque-de-contamination_6059357_3244.html

Dans un communiqué du 17 décembre 2020, l’Institut Pasteur présente les conclusions de l’Étude ComCor sur les lieux de contamination au SARS-CoV-2 : où les Français s’infectent-ils ? (mise à jour du 16/06/21) :

L’Institut Pasteur, en partenariat avec la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (Cnam), Santé publique France, et l’institut IPSOS, présente les résultats de l’étude épidémiologique ComCor sur les circonstances et les lieux de contamination par le virus SARS-CoV-2. L’objectif de cette étude est d’identifier les facteurs sociodémographiques, les lieux fréquentés, et les comportements associés à un risque augmenté d’infection par le SARS-CoV-2. L’étude comporte deux volets :

  • le premier volet décrit les circonstances de contamination des cas index, diagnostiqués positifs pour le SARS-CoV-2 pendant la période du couvre-feu, notamment quand la personne source de l’infection est connue ;
  • le deuxième volet compare les caractéristiques, comportements, et pratiques des cas index à ceux d’une série de témoins appariés sur l’âge, le sexe, la région, et la densité populationnelle, pendant la période du couvre-feu et celle du confinement.

https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/etude-comcor-lieux-contamination-au-sars-cov-2-ou-francais-s-infectent-ils

Enfin, Jean-François Doussin (professeur à l’université Paris Est-Créteil et chercheur au LISA) apporte des éléments d'information sur la transmission aéroportée du virus : 3 questions sur... le transport du SARS-CoV-2 dans l’air (14/12/20) :
« Que sait-on aujourd’hui de la survie du SARS-CoV-2 dans l’air et de sa capacité à s’y déplacer ? La contamination aéroportée est-elle aujourd’hui avérée ? Quelles précautions adopter ? »
https://leblob.fr/videos/3-questions-sur-le-transport-du-sars-cov-2-dans-air

Propagation

Concernant la Covid-19, voici ce qu’indique le Ministère de la santé dans le paragraphe Quel est le délai d’incubation de la maladie ? :

Le délai d’incubation est la période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes. Le délai d’incubation du coronavirus COVID-19 est de 3 à 5 jours en général, il peut toutefois s’étendre jusqu’à 14 jours. Pendant cette période, le sujet peut être contagieux : il peut être porteur du virus avant l’apparition des symptômes ou à l’apparition de signaux faibles.

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/tout-savoir-sur-la-covid-19/article/reponses-a-vos-questions

Le Centre régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur propose dans sa collection Tempo, un temps pour comprendre, une interview de François Bourdillon (spécialiste de santé publique et ancien Directeur général de Santé Publique France) : Episode 2 : Evaluer le potentiel épidémique d'une maladie infectieuse :

Dans cette présentation, François Bourdillon revient sur les facteurs qui conditionnent le potentiel épidémique : le potentiel de transmission, la durée de génération, le nombre de contacts sociaux et la qualité de la protection individuelle.

http://www.cres-paca.org/a/906/episode-2-evaluer-le-potentiel-epidemique-d-une-maladie-infectieuse-par-franiois-bourdillon/

Enfin, Vittoria Colizza, chercheur à l’Inserm, explique dans une vidéo réalisée par le Réseau Canopé, les paramètres à prendre en considération pour modéliser l’évolution d’une épidémie :
https://www.reseau-canope.fr/corpus/video/comprendre-la-propagation-des-maladies-130.html

Prévention et gestes barrière

Afin de ralentir l’épidémie, des mesures de prévention sont préconisées.

Le Centre régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur propose dans sa collection Tempo, un temps pour comprendre, une interview de François Bourdillon (spécialiste de santé publique et ancien Directeur général de Santé Publique France) : Episode 6 : mieux comprendre les mesures de prévention.

Les mesures de prévention s'inscrivent dans une stratégie de réduction de risques : améliorer la connaissance de la population, considérer que chaque personne est capable d'adopter de bons comportements, agir sur les environnements et expliquer le rapport bénéfice-risque des mesures. Cette intervention présente les deux types de mesures permettant de réduire les risques : les gestes barrières avec un focus sur la question des masques en fonction de l'exposition au virus et la stratégie de tests et son corolaire le confinement.

http://www.cres-paca.org/a/921/episode-6-mieux-comprendre-les-mesures-de-prevention-par-franiois-bourdillon/

La Croix rouge propose une courte vidéo (48 secondes) très didactique intitulée : Pour stopper la progression du virus, respectez des gestes simples (27/11/20)
https://www.youtube.com/watch?v=Jv7vKsPosAE&feature=youtu.be

En complément, l’OMS détaille toutes les mesures de protection à mettre en œuvre pour se protéger et protéger les autres.

Protégez-vous et protégez les autres de la COVID-19
Si la COVID-19 se propage dans votre communauté, protégez-vous en prenant quelques précautions simples, comme maintenir une distance physique avec autrui, porter un masque, bien ventiler les pièces, éviter les rassemblements, vous laver les mains, et tousser dans votre coude replié ou un mouchoir. Suivez les recommandations locales là où vous vivez et travaillez. Faites tout cela !
Que faire pour vous protéger et protéger les autres de la COVID-19

  • Laissez une distance d’au moins un mètre entre vous et les autres pour réduire le risque d'infection lorsque vous toussez, éternuez ou parlez. Gardez une distance encore plus grande entre vous et les autres lorsque vous êtes à l'intérieur. Plus vous êtes éloigné, mieux c'est.
  • Considérez le port du masque comme normal lorsque vous êtes avec d'autres personnes. . Pour que les masques soient aussi efficaces que possible, il est essentiel de les porter, de les ranger et de les laver ou de les jeter correctement.

Voici, en quelques points essentiels, comment porter un masque :

  • Lavez-vous les mains avant de mettre votre masque, ainsi qu'avant de l’enlever et après l'avoir fait.
  • Assurez-vous qu'il couvre à la fois votre nez, votre bouche et votre menton.
  • Lorsque vous enlevez votre masque, placez-le dans un sac en plastique propre et lavez-le, chaque jour, s’il s’agit d’un masque en tissu ou jetez-le dans une poubelle si c’est un masque médical.
  • N’utilisez pas de masques avec des valves d’expiration.

Pour plus de conseils sur les masques, lisez nos questions-réponses sur le sujet et regardez les vidéos que nous proposons. Vous pouvez aussi vous référer aux questions-réponses sur les masques et les enfants.

Pour en savoir plus sur la manière dont le virus de la COVID-19 infecte les personnes et dont nos corps réagissent, regardez ou lisez cet entretien. [...]                            

Comment rendre votre environnement plus sûr

  • Évitez les espaces clos, très fréquentés, où vous serez en contact étroit avec d'autres personnes.

    • Des foyers épidémiques ont été signalés dans les restaurants, les chorales, les cours d'entraînement physique, les boîtes de nuit, les bureaux et les lieux de culte où les gens sont rassemblés dans des espaces clos bondés où ils parlent fort, crient, respirent profondément ou chantent.
    • Les risques de contracter la COVID-19 sont plus élevés dans les espaces très fréquentés et insuffisamment ventilés où des personnes infectées passent de longs moments ensemble dans une étroite promiscuité. C'est dans ces environnements que le virus semble se propager le plus efficacement par des gouttelettes respiratoires ou des aérosols, d’où l’importance d’y prendre toutes les précautions.

  • Si vous retrouvez d'autres personnes, faites-le à l'extérieur. Les rassemblements à l’extérieur sont plus sûrs que les rassemblements à l’intérieur, surtout si les espaces intérieurs sont petits et dépourvus de ventilation venant de l'extérieur.

  • Évitez les lieux très fréquentés ou les espaces intérieurs, mais si vous ne pouvez pas faire autrement, prenez des précautions :

https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public

Date de création : 04/12/20 ; mise à jour : 25/11/21