Du métavers aux mobilités urbaines : le festival Tête-à-Tech revient pour une seconde édition. Aussi ludique que pédagogique, l'ambition est de faire découvrir et surtout tester au public des objets remarquables issus des dernières innovations technologiques.

Au menu de cette seconde édition : initiation au « monde virtuel », métavers et  NFT, découverte d’une nouvelle « mobilité urbaine », sensible au développement de moyens de transports alternatifs plus écologiques, et interrogations sur l’évolution de la  tech, entre faire soi-même et numérique.
Tout au long du week-end, des professionnels du secteur partagent leurs visions « tech » de l’avenir. Démonstrations, ateliers, rencontres… Expériences immersives et uniques sont au rendez-vous - et vous pourrez même venir faire réparer votre vélo !

 

  • La tech dans tous ses états

High tech, slow tech, smart tech... Le journaliste Olivier Saretta, accompagné de spécialistes, donne des clefs pour comprendre ces dénominations. Ensemble, ils explorent et décortiquent des exemples concrets d’applications de la slow tech et reviennent sur l’impact écologique réel des nouvelles technologies, pour dresser un état des lieux de la tech aujourd’hui.

Ces rencontres sont accessibles exclusivement en s’aventurant dans “Métacité”, le premier espace “métaversel” de la Cité des sciences et de l’industrie.

 

 

  • Les mondes virtuels

Cinéma à 360°, salle de réunion, jeu vidéo ou encore galerie d’art numérique, vous pourrez vous initier à la réalité virtuelle et aux métavers et évoluer dans des mondes parallèles inédits.

En outre, forte du succès de NFT’œufs, la chasse aux oeufs numériques proposée en avril dernier, la Cité des sciences et de l’industrie renouvelle l’expérience et poursuit sa création de NFT uniques pour permettre à ses visiteurs de mieux appréhender cette nouvelle technologie.
Durant le festival, avec l’aide de l’application MyCité, le public est invité à chercher de nouveaux trésors conçus pour l’occasion. Chaque visiteur pourra collecter jusqu’à 10 NFT différents !

  • Mobilité urbaine

Sur une piste dessinée pour l’occasion, seul ou en famille et accompagné de moniteurs, vous pourrez tester une quinzaine d’objets roulants : trottinette électrique, vélo cargo, gyroroue et autres moyens de transport innovants.
À proximité, des membres d’Avere-France (Association nationale professionnelle pour le développement de la mobilité électrique) sont à disposition pour répondre à vos questions autour de la mobilité électrique, de ses bénéfices et des possibilités qu’elle offre pour imaginer la ville de demain. 
Plus loin, le vélo cargo s’adapte. Menuisier, apiculteur, restaurateur, réparateur de vélo ou encore maroquinier, ils ont décidé d’en faire un usage professionnel et viennent partager leurs expériences et leur savoir-faire... 

Le festival Tête-à-Tech c'est aussi le rendez-vous pour dépanner son vélo ! Une roue voilée ? un guidon cassé ? Un dérailleur qui fait des siennes ? Apportez votre vélo et venez le réparer sur site.
Réparations gratuites sur présentation du billet d’entrée.

 


 

« L'invité » du festival !

Il y a sept ans, il était venu lors du festival Drôle de drones. Alexandre Duru, de retour, sera l’invité star de cette nouvelle édition de Tête-à-Tech. Il offrira un spectacle unique avec la démonstration de son Omni hoverboard 2.

  • Démonstration samedi 14 et dimanche 15 mai  à : 11h30, 14h30, 15h30 et 18h

Le canadien Alexandre Duru a été le premier homme à créer et piloter un tel prototype fonctionnel. En août 2014, il réalisait le plus long vol en Hoverboard, sur 275,9 m, au-dessus du lac Ouareau au Canada. Le principe est simple, il se tient debout sur cette machine à hélice puis la contrôle avec ses pieds, comme dans « Retour Vers Le Futur 2 ». 



Partenaires

AVERE
Advenir
Je roule en électrique