A l’occasion de l’exposition Urgence climatique présentée à la Cité des sciences et de l’industrie à partir du 16 mai 2023.

LE DIRECT Suivre en direct LA CONFÉRENCE du 13 mai

Biodiversité : réensauvager la France ?

Samedi 13 mai après-midi, conférence et balade naturaliste

14h30 : conférence de Béatrice Kremer-Cochet et Gilbert Cochet, naturalistes sur le ré-ensauvagement et leur enquête en Europe (avec des exemples très prometteurs de réintroductions d’animaux disparus et de respect de la biodiversité en France).

16h : balade commentée avec Marc Giraud, naturaliste et chroniqueur radio, le long du canal et dans le parc sur le printemps à Paris (chants d’oiseaux communs comme les hirondelles, sans doute martinets, observations des insectes (papillons, coléoptères…), et comportements (parades de moineaux ou de piérides, prédation d’araignée, langage gestuel des chiens…)

En partenariat avec l’Association de protection des animaux sauvages.

 

LE DIRECT Suivre en direct LA CONFÉRENCE du 16 mai

Inondations, sécheresses : le cycle de l’eau bouleversé ?

Mardi 16 mai à 18h30 

Les changements dans les extrêmes du cycle de l’eau nous alertent et posent question. Ces changements sont-ils réels, ou assistons-nous à des variations « naturelles » ? Sans préjuger de la réponse, quelles seraient les mesures d’adaptation possibles face à une intensification du cycle de l’eau ? Quel rôle pourraient jouer les barrages-réservoirs tant décriés, et quelles alternatives restent à imaginer ?

Vazken Andréassian, hydrologue, directeur de l'Unité de Recherche HYCAR (Hydrosystèmes Continentaux Anthropisés - Ressources, Risques, Restauration) à l'INRAE

 

LE DIRECT Suivre en direct LA CONFÉRENCE du 23 mai

Réconcilier nature et agriculture

Mardi 23 mai à 18h30 

L’agriculture, problème et solution ? (détails à venir)

Intervenant à confirmer.

 

LE DIRECT Suivre en direct LA CONFÉRENCE du 30 mai

La robustesse, clé de l’adaptation du vivant

Mardi 30 mai à 18h30 

Le vivant serait-il sous-optimal ? Alors que notre société voue un culte à la performance et l’optimisation, les sciences de la vie nous apprennent le rôle fondamental des erreurs, des lenteurs et des incohérences dans la construction et la robustesse du monde naturel. En quoi une sous-optimalité d’inspiration biologique peut-elle constituer un contre-modèle au credo de la performance et du contrôle dans l’Anthropocène ?

Olivier Hamant, biologiste, directeur de recherche à l’Inrae, Laboratoire de Reproduction et développement des plantes  

 

LE DIRECT Suivre en direct LA CONFÉRENCE du 6 juin

Sociétés : de la vulnérabilité à la résilience

Mardi 6 juin à 18h30 

Le changement climatique pose des défis considérables à toutes les sociétés humaines de la planète, quelque soit l’hémisphère, des mégalopoles aux communautés rurales, des littaux aux montagnes. L’une des grandes questions qu’il pose est celle de l’habitabilité future des territoires à l’horizon des prochaines décennies, cette question en posant une autre: sommes-nous capables d’anticiper le futur ?

Autrement dit, sommes-nous capables, en tant que collectif(s) humain(s), de faire évoluer aujourd’hui notre rapport aux ressources, à l’environnement et aux autres, de sorte à mettre en place les bases de sociétés plus adaptées et plus adaptables ?  

Alexandre Magnan, géographe, chercheur « adaptation au changement climatique » à IDDRI (Institut du développement durable et des relations internationales) — Sciences Po