INFORMATION
En raison d’un mouvement social d’une catégorie du personnel, la Cité des sciences et de l’industrie peut être contrainte de fermer momentanément ses espaces au public. Nous regrettons cette situation et les difficultés qu’elle peut vous occasionner.

Nous vous invitons à vous tenir informés sur notre site internet ou à nous contacter au 01 85 53 02 70 pour vérifier si nos espaces sont ouverts.
Pour toute question relative à votre réservation, à son report ou à son annulation, vous pouvez écrire à : infocontact(at)universcience.fr
Durant cette période, notre site des Étincelles du Palais de la découverte demeure ouvert sans perturbations : www.palais-decouverte.fr

Après de rudes batailles, la contraception a été acceptée par la société, ce qui a contribué à affranchir la sexualité de la procréation. Expression de nouvelles libertés, la contraception a encouragé l'idée que la procréation pouvait être maitrisée à volonté. Plus récemment l'assistance médicale à la procréation a ouvert de nouvelles perspectives au désir d'enfant. Ces interventions médicales peuvent modifier les normes sociales de la parentalité, voire transgresser les règles de la reproduction sexuée. Elles émergent à une époque où le mariage est souvent remis en cause en tant que lien symbolique et sociale dominant qui, dans notre culture, fondait à la fois le couple, la famille et la filiation. Faut-il inscrire ces évolutions dans un cadre plus large marqué par la fin du monopole du couple parental hétérosexuel sur la reproduction, pour laisser la place à un système mobile de personnes autour de l'enfant où les rôles, les sexes et les filiations biologiques et culturelles ne seraient plus ni fixes ni liés entre eux?
Ce séminaire cherche à discuter les convergences et les divergences existant entre procréation, sexualité et filiation et à cerner la place de la médecine et des médecins dans leur approche individuelle ou collective.

Séminaire placé sous la direction de Pierre jouannet, Professeur de médecine, chef du service de biologie de la reproduction à l’hôpital Cochin et Véronique Nahoum Grappe, anthropologue, chercheur à l’École des hautes études en sciences sociales

Dans les sociétés sans États : regards anthropologiques

Françoise Héritier, anthropologue, professeure au Collège de France.

Maurice Bloch, anthropologue, professeur à London School of Economics.

De la procréation énigmatique à la procréation médicalisée

André Burguière, historien, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales.

Georges David, professeur honoraire de biologie de la reproduction, membre de l'Académie nationale de médecine.

Sexualité et procréation dans l'évolution du vivant et la formation du sujet

Pierre-Henri Gouyon, chercheur au CNRS, laboratoire Écologie, systématique et évolution.

Philippe Jeammet, psychanalyste, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'université de Paris VI, chef du service de psychiatrie des adolescents et des jeunes adultes à l'Institut mutualiste Montsouris.

La procréation médicalisée dans tous ses états

Marcela Iacub, juriste, chercheur au CNRS et spécialiste du droit de la bioéthique.

Pierre Jouannet, professeur de médecine, chef du service de biologie de la reproduction à l’hôpital Cochin. 

Familles imaginaires : BD, polars et séries TV

Véronique Nahoum-Grappe, anthropologue, chercheur à l’École des hautes études en sciences sociales.

Jean-Bernard Pouy, écrivain.

Patrick Raynal, écrivain, éditeur.

De la sexualité sans procréation à la procréation sans sexualité

Yvon Englert, professeur à l'Université Libre de Bruxelles, chef de la clinique de la fertilité à l'hôpital Erasme (Bruxelles), président du Comité consultatif de Bioéthique de Belgique.

Jean-Claude Polak, psychiatre, psychanalyste.

Du désir au gène, la construction de la parentalité

Agnès Fine, anthropologue, directrice d'étude à l'École des hautes études en sciences sociales.

Michela Marzano, philosophe, CNRS, Iresco-Cerses.

Marie-Rose Moro,professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'université de Paris XIII.